Euro/AfriqueLes infos

ALG : Farès Chaïbi, l’oublié

Abdelkader.Z

Qui peut expliquer les résultats incohérents qui ont désigné les lauréats de CAF Awards 2023 ? «Tout simplement parce que les votants ne sont pas les mêmes. Alors que la Commission Technique de la CAF, des journalistes, des joueurs et des entraîneurs ont élu le meilleur gardien, seuls les joueurs professionnels étaient invités à désigner le onze de l’année par l’intermédiaire de la FIFpro. Djamel Belmadi, sélectionneur national, n’a jamais cessé de dénoncer des traitements de défaveur de la part de la Confédération africaine vis-à-vis de l’Algérie. Après les décisions arbitrales vicieuses, on passe à l’étape supérieure : le dénigrement manifeste.
Et cela devient préoccupant. Notamment à quelques semaines de la CAN-2023 (13 janvier 11 février) qui constituera une étape de rémission importante pour l’équipe nationale. En plus de Mahrez pas éligible pour figurer dans les 3 finalistes du Ballon d’Or africain, de l’USM Alger pas assez titrée (Coupe de la Confédération et Supercoupe CAF) pour être dans les trois meilleurs clubs de l’année en Afrique, la CAF a complètement zappé Farès Chaïbi du trophée du meilleur espoir.

YB.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité