Éco/MédiaECONOMIELes infos

ALG : Les vivants sont toujours bel et bien vivants

LAFORDASSE

La communication à la petite semaine a encore de beaux jours devant elle, quand bien même elle resterait primaire. Une information publiée dans un journal arabophone de la place a attiré l’attention. La nouvelle a été aussitôt relayée par le Comité d’organisation local (COL) pour une large diffusion. Il s’agissait d’une conférence de presse au stade Nelson-Mandela de Baraki pour mettre en exergue l’organisation de la 17ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de 1990 par le COCAN, présidait alors par Amar Azzouz, ex-vice-ministre chargé du travail au ministère de la Formation professionnelle et du Travail dans le gou- vernement de Abdelhamid Brahimi.
Peut-on parler d’une louable initiative du COL ? Au cours de la conférence de presse, l’ex-secrétaire général du COCAN-1990, Abd al-Azim Belbakri, ex-secrétaire général de la Fédération de Basketball à l’époque, avait vanté les mérites de ceux qui avaient participé à l’organisation de la CAN. Il a annoncé que l’Etat avait investi 1 milliard de centimes (?!) pour cet événement en l’absence de Rachid Gasmi, membre de la commission Hôtellerie, Transport, Restauration (HTR) du COCAN et qui n’a pas pu se déplacer. Et puis, il a déclaré que « Mohamed Raouraoua était le responsable marke- ting du Comité d’organisation de CAN en 1990 et excellait dans ce domaine, car il a su attirer les plus grandes entreprises pour financer le tournoi, comme Renault, Nescafé et autres …. ». Est-ce un message ? Et pour qui ?
Un petit rappel pour les vivants est de circonstance. Mohamed Raouraoua, alors directeur de l’ANEP (une petite entreprise à l’époque), a remplacé au pied levé, Madjid Rezkane, directeur du Pari Sportif Algérien et ancien membre du Bureau Fédéral, chargé du protocole et du sponsoring. Il n’a jamais été officiellement membre du COCAN. Et pour cause, il a fait l’objet d’une lutte sourde entre le Bureau Fédéral, présidé par Omar Kezzal ( notre photo), avec à ses côtés le colonel Beka (Allah Yehamhoum) et …un membre important à la présidence de la République. La FAF voulait faire respecter le règlement du COCAN qui stipulait que les commissions doivent être présidées par des membres du BF. Mais finalement, la désignation de Mohamed Raouraoua au sponsoring a été actée.
Les membres du BF avaient demandé à combien était revenu l’organisation de la CAN-90 et si elle avait engrangé des bénéfices. Les vivants, toujours vivants, attendent toujours. Que ceux qui n’ont pas compris et veulent comprendre qu’ils cherchent où est l’intérêt. La CAN-2025 frappe à notre porte.
LAFORDASSE

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité