Éco/MédiaLes infosMEDIAS

ALG : la direction par intérim de la DTN de la FAF a trop duré

MALIK MOHAMED

Les pratiques néfastes au sein de la Fédé- ration algérienne de football vont-elles changer avec la venue du nouveau président Djahid Zefizef ? Naturellement, il est trop tôt pour en juger, mais la question mérite d’être posée, d’autant plus que les ennemis de la réussite redoublent de fake news, pour contraindre l’instance fédérale présidée par Djahid Zefizef à ne pas appliquer le nouveau programme approuvé par l’Assemblée générale. Une structure comme la DTN est particulièrement visée. Elle est un enjeu important pour le déve- loppement du football -notamment pour les jeunes- et il y a lieu de ne pas la laisser entre des mains non expertes à la réputation surfaite et qui tentent de la dévier de ses véritables et nobles missions .

Depuis le départ de Chafik Ameur, c’est l’intérim qui dure et rien n’est plus ineffcace. Il importe donc que cette Direction technique soit remise sur les rails quant on sait que l’actuel intérimaire, Korichi Tewfik, prône une autre politique : celle de la dissolution des Académies de la FAF qui ont permis aux sélections nationales de jeunes de se distinguer. Il en a fait son cheval de bataille au cours des émis- sions télévisions privées et à la Chaîne 3 où il a saisi sa chance à travers le micro ouvert pour faire passer sa « politique » sans débat contradictoire. Et pourtant, curieusement, si d’un côté, il n’aime pas la formation, de l’autre, il aime en cueillir ses fruits.

A l’évidence si une solution n’est pas trouvée et vite, ces pratiques néfastes dont l’objectif est de fragiliser la FAF ne vont pas cesser. Elles seront relayées par des médias et youtubeur qui roulent pour quelques personnes ayant perdu les clés du coffre – fort de Dely Brahim. Il en est à titre d’exemple de cette accusation contre le Paradou qui n’aurait pas libéré des joueurs : Titraoui, à droite de notre photo en compagnie du sélectionneur Mohamed Lacette) et Boulbina pour les besoins de la sélection des U20 à l’Arab Cup en Arabie Saoudite. L’info a été filtrée pour le quotidien El Khabar afin de clouer au pilori le club des hauteurs d’Hydra alors qu’il n’y pas pire mensonge. Le Paradou n’a même pas usé de la réglementation de Zurich qui autorise les clubs professionnels à ne libérer les joueurs que durant les dates FIFA par un courrier réceptionné quinze jours avant.

Or, le Paradou n’a pas joué sur ce tableau, il a adressé une lettre à la FAF qui est restée sans réponse. Pourquoi ?

MALIK MOHAMED

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité