MEDIAS

LDC : Le WAC risque gros selon la presse tunisienne

Red - AB

Selon le quotidien tunisien La Presse, Le forfait du WAC Casablanca, qui a quitté le terrain avant la fin réglementaire de la finale contre l’Espérance, devrait lui valoir deux types de sanctions : financières et disciplinaires.

D’abord, et selon le chapitre XI relatif aux règlements de la ligue des Champions de la CAF, l’équipe qui se retire d’une compétition ou d’un match, sauf le cas de force majeure, perd automatiquement son match comme le prévoit l’alinéa 17 de ces règlements qui dispose « Si pour une raison quelconque, une équipe se retire de la compétition ou ne se présente pas à un match, hormis le cas de force majeure reconnu comme tel par la Commission interclubs, refuse de jouer ou quitte le terrain avant la fin réglementaire de la rencontre sans l’autorisation de l’arbitre, elle sera considérée perdante et sera définitivement éliminée de la compétition. Les équipes disqualifiées par décision de la CAF sont considérées perdantes et seront définitivement éliminées de la compétition». Ce forfait aura deux types de conséquences : financières et disciplinaires et qui doivent être assumées par la fédération du club concerné, et cela comme prévu dans l’alinéa 2 de ces règlements qui dispose « En cas de forfait d’une équipe, sa fédération sera responsable des conséquences financières et autres à déterminer par la Commission interclubs et/ou le jury disciplinaire de la CAF». Ces sanctions, comme on l’a vu, prennent deux aspects. D’abord une amende de 100.000 dollars conformément à l’alinéa 9 de ces règlements qui stipule «Un forfait déclaré par une équipe après s’être qualifiée pour la finale entraîne outre la perte du droit d’entrée une amende de cent mille (100 000) dollars US».

Une croix sur la C1 et la C3 !

Quant aux sanctions disciplinaires, elles prennent la forme d’une exclusion de deux années des compétitions africaines comme le souligne l’alinéa 10 de ces règlements «En plus des sanctions pécuniaires dont il est question dans les paras 4 à 9 ci-dessus, toute équipe déclarant forfait au cours de la compétition après l’établissement du calendrier sera interdite de participation à toutes les compétitions interclubs de la CAF pour les deux prochaines éditions qui suivent l’édition de son forfait». Autrement dit, et en quittant le terrain comme ils l’ont fait, les Casablancais du Wided risquent une amende de 100.000 dollars et une suspension de deux années de toutes compétitions africaines… – Lapresse.tn

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité