AfriqueCAFLes Infos

CAN : Retour à la case départ à Yaoundé !

Nazim Bessol (Botola)

La Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes disputée en été, n’aura tenu que le temps d’une édition (2019). Pour 2021, elle reprend sa place habituelle et se déroulera du 9 janvier au 6 février 2021, au Cameroun.

Le gestionnaire de la Confédération africaine de Football, Ahmad Ahmad, à la tête d’une large délégation à Yaoundé (Cameroun), pays hôte de la prochaine édition 2021, a entériné le retour de la compétition au mois de janvier et février. Une décision annoncée, mercredi, sur le site de la CAF, à l’issue de la réunion de la « Commission d’organisation de la CAN qui a reçu mandat du Comité exécutif de la CAF pour décider » et les autorités camerounaises et les membres du COCAN. Un changement de date que la CAF fait subtilement porter au pays de Samuel Eto’o. Ainsi donc pour l’instance panafricaine, « Après avoir entendu les différents arguments exprimés, notamment ceux des responsables de la météorologie du Cameroun, et des représentants d’entraineurs et joueurs » la commission d’organisation de la CAN « a accédé favorablement à cette demande ». Un rapport circonstancié sera présenté aux membres du Comité Exécutif à la prochaine séance prévue le 6 Février 2020. En conséquence, pour l’édition 2021 la Coupe d’Afrique des Nations Total se déroulera au Cameroun, du 9 janvier au 6 Février 2021. » précise le communiqué de la CAF.

Qui demande quoi ?

Pourtant, quelques heures auparavant dans une déclaration très équilibrée, le ministre des sports et de l’éducation physique du Cameroun le Professeur Narcisse Mouelle Kombi a fait la moitié du chemin estimant que « sur toute l’étendue du territoire, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, que la période de juin à septembre – je parle sous le contrôle du directeur de la météorologie […] – correspond à la grande saison des pluies. À Douala, par exemple, durant cette période, il pleut quotidiennement […] A cet égard, nous serons attentifs aux importantes décisions qui seront prises dans le cadre de la présente réunion […] pour l’intérêt et la gloire du football africain » a indiqué le ministre en charge du secteur. Une façon de confirmer que la météo pose effectivement problème sans toutefois demander officiellement la programmation en hiver comme souhaité par le gestionnaire de la CAF, Ahmad Ahmad et de le mettre devant ses responsabilités.

La CAF fait de la place à la FIFA

La CAF qui s’est rendu compte deux ans avant le coup d’envoi et concomitamment avec l’annonce par la FIFA, d’une nouvelle formule de la Coupe du Monde des clubs dès l’été 2021, des conditions météo à cette période de l’année au Cameroun, a choisi de mettre en branle son plan de rechange. Sinon comment expliquer que lorsqu’il était encore question que le Cameroun organise l’édition 2019, l’argument météorologique n’avait jamais été avancé ? Dans son allocution en ouverture de la réunion de travail, le successeur de Issa Hayatou a multiplié les messages de bienveillance et sympathie à l’égard du Cameroun. « Concernant les différents chantiers de la CAN 2021, je peux vous dire que la tendance est à l’optimisme », a-t-il lancé. Dos au mur après le vote à l’unanimité des 6 représentants africains au Conseil de la FIFA de la nouvelle formule de la Coupe du Monde des clubs, la CAF a préféré censurer une des mesures phare du candidat Ahmad Ahmad plutôt que défendre ses propres intérêts, comme suggéré par un expert dans un note transmise au malgache concernant la Coupe du monde des Clubs. Exit, le problème de libération des joueurs en hiver par les clubs européens invoqué par le malgache après le symposium de Rabat en 2017. Exit aussi la visibilité nécessaire à ce genre d’évènement et aux annonceurs éventuelle, Idem pour l’exposition médiatique et l’attractivité de la CAN, avancé l’été dernier s’agissant de l’édition 2019 !

CAN 2023, Météo vs Coupe du monde

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on peut très facilement imaginer que les deux éditions suivantes de la CAN en 2023 (Côte d’Ivoire), puis 2025 (Guinée) seront à leur tour programmées en hiver. Les deux pays d’Afrique de l’Ouest sont logés à la même enseigne du point de vue météorologique. Une logique implacable qu’Ahmad Ahmad a mis près de trois ans à comprendre et que son prédécesseur, le camerounais Issa Hayatou résumait simplement par cette phrase restée célèbre « Il fait trop chaud en Afrique du Nord, trop humide en Afrique centrale et trop froid dans le Sud à cette période» disait le grand Baoubab lorsqu’on évoquait devant lui l’idée de faire jouer la CAN en été. Mais s’agissant de l’édition 2023, comment imaginer qu’elle puisse se tenir en hiver lorsqu’on sait déjà que le coup d’envoi de la Coupe du Monde 2022 au Qatar sera donné au mois de novembre et que la finale est prévue pour le 18 décembre ? Déjà un dossier chaud pour le prochain président de la CAF !

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité