AfriqueCAN 2023Les infos

CAN : La RD Congo ne lâche pas le Maroc et va au TAS

Nazim Bessol

A peine la sanction de Walid Regragui, le sélectionneur des Lions de l’Atlas annulée par la Commission de recours de la Confédération africaine de football (CAF), que la Fédération congolaise de football (Fecofa) a dégainé pour faire savoir qu’elle comptait saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), de Lausanne. Suspendu pour 4 matchs dont deux fermes et condamné à verser une amende de 5 000 dollars, suite aux accusations (propos racistes) de l’international Congolais, Chancel Mbemba Mangulu. Le jury disciplinaire de  la CAF avait jugé et qualifié « Le comportement de l’entraîneur de l’équipe nationale du Maroc, Walid Regragui, envers le joueur Chancel Mbemba Mangulu, capitaine de l’équipe nationale de la RDC, de voie de fait »

La Fédération royale marocaine de football, présidée par Fouzi Lekjaa, membre du CE de la CAF a interjeté appel contre cette décision et a obtenu gain de cause. Mais, dans un communiqué, la Fecofa précise que « malgré les aveux circonstanciés de l’entraîneur Regragui, confirmés par les images qui ne laissent l’ombre d’aucun doute sur sa culpabilité, la Commission d’appel de l’instance africaine a, contre toute attente, annulé la décision en date du 26 janvier 2024 ». La Fecofa a refusé une telle injustice. Elle a estimé que « convaincue du caractère totalement injustifié de cette annulation », elle a  annonc » « son intention de porter l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), dès réception de la décision motivée, conformément aux dispositions en vigueur ».

Nazim Bessol

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité