AfriqueCAMEROUNLes Infos

CAM : Le bras de fer continue au Cameroun

abl

Le président par intérim de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya ( notre photo) est dans le viseur de la majeure partie des membres de l’Assemblée générale élue en 2009, selon le site Camfoot. Ils ont l’intention de mettre un terme au mandat exceptionnel qui lui a été accordé par la FIFA, après que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annulé son élection en début d’année. Selon une sentence de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) rendu le 10 juin 2021, l’Assemblée générale légitime et légale de la Fécafoot « est celle élue en 2009 ». Et 44 des 73 membres de ladite AG ont déposé une requête à la Fécafoot. Ils demandent la convocation d’une assemblée générale extraordinaire de l’instance, en se basant sur l’article 30 des Statuts en vigueur qui donne pouvoir aux 2/3 des membres de l’AG de convoquer une réunion extraordinaire de l’organe suprême. De son côté, le fils du Sultan et roi des Bamoun, fort de l’appui de la FIFA et de la CAF, tente d’imposer les assemblées générales des ligues décentralisées issue de l’élection de 2018 annulée tente de faire le forcing. Il refuse de reconnaître l’Assemblée générale de 2009, et annonce des élections à la Fécafoot dans les prochains mois. Après la CAN ?

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité