AfriqueCAFLes Infos

CAF : Le calendrier de la CAN pose toujours problème

Nazim Bessol (In Botola)

La nomination de Fatma Samoura en tant que déléguée générale de la FIFA en Afrique, ne semble pas avoir résolu beaucoup de problèmes à la CAF. Alors que son mandat arrive à échéance et que plusieurs membres du Comité exécutif annoncent sa non reconduction, rien n’a filtré à propos de l’audit général commandé au cabinet Price waterhouse Coopers (PwC), celui-là même qui audite les comptes de la FIFA et dont les conclusions devaient être remises au mois de novembre dernier selon, le gestionnaire de la CAF Ahmad Ahmad. Mis à part le côté business avec l’annulation du contrat d’agence avec Lagardère et la centralisation des droits télés pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, l’organisation des compétitions et la gestion des dates demeurent un problème épineux. Ainsi, si on sait que la phase finale du CHAN 2020 se jouera en en avril au Cameroun, la date du tirage au sort et le pays remplaçant la Tunisie qui vient de se retirer ne sont toujours pas connus. Pour la CAN féminine 2020, la situation est plus alarmante puisque la CAF ne dispose toujours pas de plan B pour la première édition à 12 équipes après le retrait du Congo. L’augmentation des équipes, les délais d’organisation très courts et les faibles revenus et l’impact de cette compétition, font que cette première édition n’intéresse pas grand monde. Surtout que sur les 54 associations seulement, une dizaine dispose d’équipes compétitives. Les dates exactes des qualifications à cette compétition restent elles aussi à déterminer. Mais le véritable caillou dans le soulier de Ahmad Ahmad reste incontestablement
la compétition majeure, la vitrine de la CAF : la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Le glissement opéré l’hiver dernier n’est toujours pas solutionné, même s’il y a près d’un an jour pour jour, le gestionnaire de la CAF se targuait devant notre journaliste – avant de sombrer dans un délire raciste- de pouvoir programmer la compétition dans plusieurs pays en donnant comme exemple l’Éthiopie ! Depuis les faits ont fini par lui donner tort puisque même le pays qui accueille le siège de l’Union africaine, a fait faux bon pour le CHAN 2020 ! Le changement de périodicité de l’hiver à l’été n’aura donc duré que l’espace d’une édition, puisqu’après l’Égypte au mois de juin et juillet derniers, la 33 e édition reviendra à une programmation hivernale. Et tant pis pour ce qui a été dit et « vendu » il y a quelques mois. Mieux encore, le gestionnaire de la CAF assume parfaitement ce yoyo et explique même ne pas être tenu de jouer à une période précise que la CAF restait flexible ! Une obligation lorsque les six représentants africains au Conseil de la FIFA votent à l’unanimité la nouvelle formule de la Coupe du monde des clubs voulue et obtenue par Gianni Infantino le patron du football mondial, quitte à ce qu’elle empiète sur la CAN. Invoquer des considérations climatiques après ça, pour revenir à une CAN en hiver, ne fait que confirmer qu’en 2020, le ridicule ne tue toujours pas !

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité