AfriqueCAFLes Infos

CAF : 13 M$ de la FIFA dépensés en moins d’une année ?

Nazim Bessol (BOTOLA)

La publication d’une partie des conclusions de l’audit commandé par la FIFA sur le fonctionnement et les finances de la CAF a fait l’effet d’une bombe. -PAR NAZIM BESSOL

En effet, les auditeurs du prestigieux cabinet Pricewaterhouse-Coopers (PWC) évoquent de «possibles abus de pouvoir», des «ajustements frauduleux potentiels» et des documents comptables qui sont jugés «peu fiables et peu dignes de confiance». « environ 24 millions de dollars de ce montant [51M$ des fonds versés par la FIFA à la CAF – ndlr] ont été décaissés par des responsables africains du football. En examinant 40 paiements totalisant 10 millions de dollars, les vérificateurs ont constaté que seulement cinq des paiements, totalisant 1,6 million de dollars, disposaient de documents suffisants pour confirmer à quoi l’argent serait dépensé. Les autres manquaient d’informations qui, dans certains cas, ne permettaient pas d’identifier les bénéficiaires des fonds. », écrit le quotidien US, qui précise que les vérifications couvrent la période 2015-2019, soit la deuxième moitié du dernier mandat de Issa Hayatou et les trois premières années de Ahmad Ahmad à la tête de la CAF. Des révélations démenties par le 1er vice-président de la CAF, le Congolais, Constant Omari, « je peux vous confirmer que le contenu qui a été publié est faux, il n’y a pas de détournement de fonds et les jours à venir vous donneront plus d’éclairement » a indiqué le bras droit d’Ahmad Ahmad à la radio française RFI.

11 millions en quatre ans

Or, d’après les documents en procession de BOTOLA, sur les 51 millions versés par l’instance mondiale à la CAF, près de 40 millions se trouvaient toujours sur le compte bancaire FIFA de l’instance panafricaine, au 4 avril 2019. Si l’on se réfère à ces documents, il apparaît clairement que sur la période auditée, la CAF a consommé près de la moitié de la somme que les contrôleurs de PwC, n’arrivent pas à retracer, selon les précisions de New York Times. Dans une récente déclaration au site insideworldfootball le prédécesseur de Fawzi Lekjaa à la tête de la commission des finances, le Seychellois, Suketu Patel s’étonne d’ailleurs que les contrôleurs de PwC ne l’aient pas contacté pour avoir des précisions sur la période ou il était en poste. « Je serais heureux de parler des finances [avant mars 2017] car j’en étais principalement responsable » affirme l’ancien financier de la CAF et d’enchaîner « Pourquoi ne nous a-t-on pas demandé des explications ? Au lieu de cela, ils ont fait de vagues commentaires sur les états financiers de 2015, au lieu d’être précis.» Suketu
Patel. Selon un ancien responsable de la CAF, de l’époque Hayatou, l’utilisation des fonds de la FIFA a été approuvée par l’Assemblée Générale pour des projets bien précis, ce qui ne semble pas être le cas pour les 13 millions restants.

Des coûts qui explosent

Toujours selon les documents en notre procession et c’est là que le bât blesse, la CAF aurait donc, depuis le mois d’avril 2019, utilisé les 13 millions restants des 24 qui posent problème au cabinet de certification. Non pas pour financer comme le veut la règle des projets FIFA mais pour maintenir son rythme de vie, selon cet ancien responsable. « La CAF a fait exploser ses dépenses, elle a revu à la hausse tous ses coûts : Les primes versées aux associations, créé une prime de 20 000 $ pour tous les présidents, augmenté les primes pour les vainqueurs de ses compétitions, les bonus de salariés et des membres du Comité exécutif… le tout sans en avoir les moyens» nous indique notre interlocuteur. Rappelons que l’argent du programme Forward obéit à une procédure stricte d’utilisation, à savoir les associations nationales soumettent un projet qui entre dans le cadre du développement du football sur le continent. La FIFA procède à l’étude du dossier et donne le feu vert, si elle juge le projet viable et la CAF expédie la somme allouée à partir de ses comptes FIFA. Cela n’a pas été du coup le cas. Les 13 M$ se sont volatilisés selon PWC.

Nazim Bessol

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité