AlgérieFootball algérienLes infos

ALG : La programmation en question

DJAMEL OUAGLAL

Le championnat arrive à terme. Il reste encore six journées à jouer, mais beaucoup de matches en retard à disputer. Le problème de la programmation n’a toujours pas été résolue malgré l’arrivée d’une nouvelle équipe qui gère le champion- nat national. Après 24 journées, il reste encore cinq matches à «caser». En raison de sa participation à la Coupe de la CAF,e l’USM Alger en possède quatre face à la JS Kabylie (19 jour-
née), au MC Oran (22e journée), l’ES Ben Aknoun (23e journée) et le CS Constantine (24e journée), alors que la cinquième ren- contre en retard concerne le CR Belouizdad, qui doit affronter l’USM Khenchela pour le compte de la 19e journée.

La Ligue de football professionnel (LFP) a programmé deux matches pour ce week-end (USMA-JSK et USMK-CRB), mais pour les Rouge et Blanc, il est inconcevable de jouer leur seul match en retard avant de voir l’USMA disputer trois de ses rencontres en moins pour partir sur le même pied d’éga- lité en prévision de la dernière ligne droite. La direction du CR Belouizdad a envoyé une correspondance à la Commission d’organisation du championnat national de Ligue 1, mena- çant de ne pas disputer le match retard programmé samedi prochain face à l’USM Khenchela au stade Ammar Hammam. Les Belouizdadis exigent, d’abord, d’effectuer une mise à jour du calendrier avant de disputer le match face aux Khenchelis et puis poursuivre le reste du championnat avec zéro match en retard.

Le Chabab qui possède sept points d’avance sur l’USM Alger, l’un de ses plus grands rivaux pour la deuxième place qualifi- cative à la CAF Champions League, veut que la Ligue fasse jouer trois matches en retard des Rouge et Noir avant de dis- puter sa rencontre de mise à jour face à l’USMK. Les respon- sables du Chabab comptent hausser le ton, à l’occasion de la réunion avec les Présidents de clubs de Ligue 1. Par ailleurs, alors que le championnat arrive pratiquement à terme, des rumeurs évoquent un éventuel changement du système de la compétition. Une information a circulé dernièrement sur un éventuel changement dans le championnat de Ligue 1, qui passerait de 16 à 18 clubs. S’agit-il d’un ballon de sonde ou d’une volonté de « sauver » des clubs ?

Cependant, le président du NC Magra, Azzedine Bennacer, qui est intervenu sur les ondes de la radio nationale, a été très clair sur le sujet. Il a affirmé qu’il «ne peut pas y avoir de changement de système de compétition lors de l’actuelle sai- son 2023-2024» et de poursuivre : « C’est une transgression de la réglementation en décidant qu’il n’y ait pas de reléga- tion». Cependant, la réglementation en vigueur indiqué que tout changement de système de compétition doit être annoncé une saison avant sa mise en œuvre pour assurer l’in- tégrité de la compétition et préserver l’éthique. On peut reve- nir, alors, pour la saison 2025-2026. Cette personne vit dans un autre monde. A l’impossible nul n’est tenu. Des transgres- sions,ilyenaeuàlapelle.Alors….
– DJAMEL OUAGLAL

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité