AfriqueCAFLes infos

ALG: La FAF sur les traces de Samuel Eto’o ?

B. NAZIM

L’USM Alger et l’opinion sportive sont dans l’attente de la décision de la Confédération africaine de football (CAF), concernant le match du club algérois contre le RS Berkane, comptant pour les 1⁄2 finale de la Coupe de la CAF (CDC), dimanche dernier, au stade du 5-Juillet. Mais, face à ce qui est considéré par les spécialistes comme un parti pris flagrant de l’instance panafricaine en faveur du club de Fawzi Lekjaa (président de la Fédération royale marocaine de football, membre du Conseil de la FIFA et du Comex de la CAF), le club algérois et la Fédération algérienne de football étudient, selon nos informations, la possibilité d’ester le Secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Véron Mosengo-Omba, devant le Comité d’éthique de la FIFA.
Le Secrétaire général n’a non seulement pas respecté les statuts de l’instance et ceux de la FIFA, quant à la présence de signes religieux, politiques, ethniques, mais en plus il a soutenu, par son silence, les décisions de la commission chargée du dossier … La FAF a engagé une procédure semblable à celle entamée par le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o. En effet, selon le journal britannique, The Guardian, l’ex-star du FC Barcelone et capitaine des Lions Indomptables a saisi le Comité d’éthique de la FIFA. Il accuse le Secrétaire général de la Confédération africaine de football, Véron Mosengo-Omba, de violations graves du code d’éthique de la FIFA. En Algérie, il n’est pas question de lâcher l’affaire. Plusieurs procédures à l’international ont été lancées au niveau de différentes instances et juridictions.
B. NAZIM

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité