Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Halfaïa- Saadaoui, zones d’ombre

LA FORDASSE (IN BOTOLA)

La semaine dernière, un événement, et pas des moindres, a eu lieu dans la planète du football algérien, mais, curieusement, il n’a pas fait autant de bruit comme il y a quelques semaines passées, lorsque l’affaire Fahd Halfaïa – Nassim Saâdaoui avait éclaté. Les deux, mis en cause dans cette histoire d’enregistrement audio sur de supposés arrangements de matchs de football, ont quitté allègrement la prison d’El-Harrach, sans que les tribunaux médiatiques de l’époque n’aient repris du service. Même les plus virulents d’entre eux n’ont pas osé en faire un sujet dominical !

Ont-ils reçu des ‘’ordres’’ dans ce sens, ou se sont-ils dégonflés, eux qui ont passé des jours et des jours à gonfler la gandoura du ministre de la Jeunesse et des Sports ? Évidemment, la liberté provisoire, selon certaines sources, obligeraient les uns et les autres à respecter le cours de la justice, mais faut-il rappeler également que la présomption d’innocence impose le même principe, chose qui n’a pas été observée lors de l’éclatement et du traitement de l’affaire.

Il faut croire que l’avenir risque d’apporter son lot de surprises et que les zones d’ombre de cette affaire se dissiperont pour laisser éclater la vérité. La vraie. Pas celle que les cercles du mal ont montée de toutes pièces avec un seul objectif : couper la tête au président de la Fédération algérienne de football et déstabiliser, ainsi, tout une institution. D’ailleurs, il suffit d’être patient pour voir venir les choses, car l’écheveau finira par se démêler.

Au-delà de l’issue de cette affaire, notamment pour les concernés qui devraient reprendre leur liberté dans quelque temps, des zones d’ombre persisteront tout de même. A commencer par la question de qui a balancé le fameux enregistrement et à quelle fin ? Les enquêteurs, qui ont réussi à authentifier la voix de Halfaïa et confirmer l’enregistrement devraient savoir également d’où est-il parti trois mois après. Dans quel objectif cet enregistrement a été diffusé ? Est-ce vraiment pour lutter contre la corruption dans le football, comme le prétendent tous ceux qui ont fait leur cinéma, ou bien pour s’attaquer à la personne du patron de la FAF, considérant Saâdaoui comme un ‘’très proche’’ et ce, dans le cadre d’un plan machiavélique bien ficelé ?

A l’évidence, il serait utile de savoir qui sont les instigateurs et les complices de cette sordide affaire. Qui sont tous ceux qui, une fois Halfaïa et Saâdaoui en prison, ont tenté de manœuvrer pour faire chuter le président de la FAF ? Des langues risquent de se délier à
l’avenir. –

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité