AlgerieLes Infos

ALG : Enquête – La vérité sur le barbecue du stade d’Oran ! (Lafordasse)

LAFORDASSE

Quelle époque vivons-nous les amis ! Des officiels qui s’affolent au moindre coup de buzz d’un youtubeur, voire un activiste franco-algérien confortablement installé dans le nord de la France et notoirement connu pour sa médisance et ses coups fourbes contre l’Algérie. Il s’est d’ailleurs longuement distingué durant la sale ‘’guerre’’ médiatique, menée contre l’ex-président de la Fédération algérienne de football, Kheïreddine Zetchi, par ses attaques et son dénigrement systématique, relayés, malheureusement, par des médias en mal de sensation, perdant leur dernier gramme de crédibilité. Condamné à plusieurs reprises par la justice algérienne, pour diffamation, cet individu n’est pas près de rentrer en Algérie. (ndlr- On croit savoir que BOTOLA a déposé une plainte, à la suite de « menaces », il y a de cela près de 4 mois en France)

La dernière trouvaille, qui a enflammé la Toile durant les dernières heures, que Madame soleil et consorts ont tenté de colporter, c’est cette histoire de barbecue organisé sur le terrain du nouveau stade d’Oran qui, la veille, avait abrité la rencontre Algérie A’ – Liberia. Un tournoi inter-quartiers a été même organisé sur les lieux, selon ces semeurs de troubles, ce qui a donné des relents catastrophiques à une affaire qui n’en est pas une, mais qui a montré toute la fragilité des responsables lorsqu’il s’agit de traiter un news ou souvent une fake news, se propageant sur la Toile, et la légèreté de certains médias qui foncent tête baissée, avant d’aller vérifier l’information, préciser l’événement et contextualiser les faits.

Comment peut-on organiser un tournoi inter-quartiers en quelques heures dans un stade qui n’a même pas été réceptionné, comme a tenu à l’indiquer le responsable de la société Natural Grass Africa qui a réalisé la belle pelouse et la piste d’athlétisme et bien d’autres équipements de cette infrastructure ? Fort heureusement, il a remis les choses dans leur contexte et a donné la bonne version des faits tout en assumant le ‘’crime’’ qu’il a commis. Celui d’avoir récompensé ses travailleurs. Un délit qui a poussé le ministre de tutelle, dans le même élan de celui qui l’a animé dans l’affaire Halfaïa – Saâdaoui, sur une présumée affaire d’arrangement de match, d’annoncer l’envoi d’une inspection pour mettre toute la lumière sur ce qui s’est passé à Oran.

Pourtant, un simple coup de téléphone pour s’enquérir auprès des concernés directement, aurait mis fin à une cabale contre les responsables des sociétés chinoise et algérienne qui ont osé remercier leurs personnels des efforts effectués pour permettre à cette infrastructure, toujours en travaux de finalisation, d’accueillir un match amical, hors date FIFA pour une sorte de test grandeur nature et une répétition à une année des Jeux Méditerranéens d’Oran. Le drame dans tout cela, c’est cette communication désastreuse des officiels qui passent leur temps à faire dans les effets d’annonce et avancer des dates farfelues pour l’inauguration d’un stade ou d’une usine.

De Djiar à Khaldi, en passant par Ould Ali, Hattab et Bernaoui, tous ont donné des dates pour l’inauguration des stades d’Oran, Baraki, Tizi-Ouzou et autre Douéra. Mais, aucune date n’a été respectée, et aucun stade n’a été inauguré à ce jour. Et ce n’est pas ce match Algérie A’ – Liberia, organisé pour booster les entreprises réalisatrices et rassurer le Comité international des Jeux Méditerranéens et les autres parties prenantes sur la tenue de ces jeux et la réception de toutes les infrastructures, en dehors du stade de football (piscine, stade d’athlétisme, salle omnisports), qui doit cacher la réalité.

Il faut arrêter avec ces boules puantes, ces bobards et autres contrevérités. Ce ne sont pas quelques travailleurs chinois et leurs collègues algériens qui ont couru sur un gazon non encore réceptionné, ou dégusté quelques merguez à côté d’une piste, également non réceptionnée, qui vont passer pour des malpropres ou être jugés pour un délit de droit commun. Il est temps de délaisser les portables et d’échapper au virtuel pour s’occuper des vrais problèmes et … des vrais projets. Ce ne sont pas les idées qui manquent.

LA FORDASSE

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité