AlgerieLes Infos

ALG : Comment Charaf-Eddine Amara voit la CFA (Nazim Bessol)

Nazim Bessol

Avant même son élection à la tête de la fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara avait détaillé les grandes lignes de son ambitieux programme. Parmi les réformes présentées, celle de l’arbitrage occupe une place centrale, alors qu’il y a des opérations plus importantes . « Le sujet sera traité dès le premier Bureau Fédéral », avait-il annoncé dans la foulée de son élection, jeudi dernier, tout en précisant que la Commission sera présidée par un ancien arbitre international, une obligation qui figure dans les statuts de la FIFA, mais pas encore dans ceux de la FAF. C’est d’ailleurs, ce qu’a rappelé Mohamed Ghouti, membre du Bureau Fédéral sortant et président de la Commission fédérale d’arbitrage (CFA) : « Selon les statuts actuels, la Commission doit être dirigée par un élu », précisait le président de la Ligue de Oum Bouaghi qui a échappé à une sordide campagne de dénigrement, alors qu’il accomplissait un excellent travail. Il a mieux résisté que Belaïd Lacarne, poussé à la démission par le microcosme avec un journaliste
véreux.

Selon nos informations, Charaf-Eddine Amara souhaite aller vers une Commission avec quatre démembrements et éviter que le pouvoir (objet de convoitises matériels) ne soit concentré entre les mains d’une personne. Une séparation qui comprendrait une sous-commission de contrôle et d’évaluation, une autre dédiée au développement et à la formation pour promouvoir l’arbitrage et d’établir une fiche de carrière des arbitres, une autre consacrée à la discipline (chargée de sanctionner les dépassements) et la plus
importante ou du moins la plus en vue et la plus convoitée, celle de la désignation. Le président de la CFA aura pour principale mission et occupation de veiller à la bonne marche de cette organisation et de rendre compte au Bureau Fédéral. « Lorsque l’arbitre a comme interlocuteur une organisation et non une personne, il se sent plus en sécurité », nous explique un membre du BF, interrogé sur la question. Enfin, la nouvelle organisation de l’arbitrage prévoit aussi la mise en place d’une fiche de rotation des arbitres afin d’éviter qu’un arbitre ne puisse diriger une équipe plusieurs fois durant la saison.
NAZIM BESSOL

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité