AlgerieLes Infos

ALG : Ahmed Bessol : « Une merveilleuse aventure du football nord-africain »

Après les Encyclopédies des internationaux et des rencontres de l’EN, Le duo Ahmed Bessol dit Lahouari et Nazim Bessol a publié un ouvrage sur « la fabuleuse histoire de la Coupe d’Afrique du Nord où les carnets secrets de la Mauresque 1930-1956 ». Un remarquable travail de recherche qui a conduit les auteurs en Algérie, Tunisie, Maroc et France, à la rencontre des acteurs de cette formidable épopée. Une véritable aventure pour les auteurs et certainement, une merveilleuse découverte pour les lecteurs. Ahmed Bessol en parle en exclusivité pour El Watan.

Bonjour Ahmed Bessol, vous venez de publier en compagnie de Nazim Bessol, un nouvel ouvrage : « la fabuleuse histoire de la Coupe d’Afrique du Nord – Les carnets secrets de la Mauresque (1930- 1956) ». Qui est donc cette Mauresque ?

Rassurez-vous, ce n’est pas une énigme. C’est le nom que les joueurs de l’époque ont donné au trophée qui représente une belle femme, avec Seroual et Kholkhal, que les clubs d’Afrique du Nord (musulmans et européens) voulaient séduire. C’est elle qui se raconte et qui dévoile une partie de l’histoire du football nord- africain à partir de 1930. Une douloureuse date- anniversaire qui marque le centenaire de la colonisation française en Algérie et dont le but était de fédérer par le sport les trois pays (Algérie-Tunisie – Maroc).

Vous dites, cette belle Dame ou cette Mauresque qui se raconte !

Exactement ! nous nous sommes éclipsés (les deux co-auteurs) devant la fascination que les joueurs éprouvaient pour elle, notamment ceux qui sont arrivés à la séduire. Nous lui avons donné le rôle principal. C’est-à-dire qu’elle se raconte au fil des 25 éditions (1930-1956). Elle est tantôt joyeuse, tantôt mélancolique, tantôt tragique en fonction des situations politiques de l’époque … Elle connait une triste fin, avec la finale qui n’a pas eu lieu en 1956, entre le club musulman de l’USM Bel-Abbès et le club européen du SC Bel Abbès. Dans cet ouvrage, nous avons réussi à apporter la réponse à la principale raison de l’annulation de cette cette finale. Il s’en est suivi le retrait de tous les clubs sportifs musulmans de l’Oranie. Contrairement à ce qui été raconté ici et là, ce retrait a débuté à l’Est avant ce retrait puis au Centre et enfin au Nord du pays.

Comment vous est venue l’idée d’écrire cet ouvrage ?

La passion du football tout simplement. Une rencontre en 1990 à Rome, lors du tirage au sort du Mondial, avec Fernand Sastre (un pied-noir de Kouba) alors président de la fédération française de football. Au cours de la discussion, il m’apprend que c’est lui qui avait ramené la Coupe d’Afrique du Nord, en France, dans ses bagages, en juillet 1962. Ce qui était pour moi, un « kidnapping » parce que le trophée est un patrimoine également de l’Algérie, de la Tunisie et du Maroc. Il fait partie de l’histoire de la balle ronde qui a mon avis ne doit pas être occulté et jeté aux oubliettes de l’Histoire. Aussi, avons-nous tenu à travers le livre à respecter les avis des acteurs de l’époque.

Vous avez donc commencé à écrire ce livre en 1990 ?

En 1990, l’idée a germé dans mon esprit, lors d’une rencontre à Rome avec Fernand Sastre alors Président de la Fédération Française de Football. El Mektoub et les circonstances de la vie ont fait que je m’installe en France et que je rencontre en 1998, à nouveau, Fernand Sastre. Il organisait la Coupe du Monde (il mourra à quelques jours avant le coup d’envoi de cette compétition). Je lui demande, si je pouvais passer à la fédération, pour prendre quelques photos du trophée. Il me dit alors qu’il ne savait pas où il se trouvait mais qu’il allait s’informer.

Donc, l’aventure a commencé en 1998 et c’est seulement en 2021 que vous publiez le livre.

Non du tout ! Je n’ai pas eu de nouvelles. Mais trois années plus tard, je tombe sur une revue dans laquelle, une association de pieds- noirs qui fêtait chaque année la Coupe. Je contacte alors la fédération française qui me conseille d’aller voir du côté de Centre de Clairefontaine. C’est ce que j’ai fait. On m’a introduit dans un magasin fourre-tout, où je découvre avec une joie indescriptible, l’objet de toutes mes recherches. Il était enfoui dans un coin sombre. Je l’ai sorti dans la lumière et placé au centre d’un terrain, à l’air libre. Croyez-moi, fait de bronze, il était lourd. Et comme un bon présage, la pluie avait cessé de tomber et j’ai pu prendre de belles images.

Enfin, vous voilà satisfait et prêt pour raconter l’histoire de la Mauresque

Au départ, en l’an 2000, il n’était pas question d’un livre mais d’un documentaire, aidé en cela par mes enfants : Nazim et Houari. Nous  sommes partis à la recherche des footballeurs qui ont marqué le football nord-africain et français. Ce fut un travail fastidieux, harassant, décourageant parfois. Nous avons sélectionné alors une trentaine de joueurs qui nous ont fait partagé leurs joies et leurs déceptions, Nous nous sommes rendus, en Algérie, en France, en Tunisie et au Maroc. Ils ont bien voulu parler de cette partie de leur jeunesse et nous ne pouvons que les remercier de l’accueil qu’ils nous ont réservé. Seulement, des contingences techniques, notamment financières ont fait que nous avons fini par opter pour l’écriture d’un livre avec Nazim. Le documentaire étant toujours en attente.

Pouvez-vous citer quelques-uns des acteurs que vous avez rencontrés?

Il faut lire le livre (rires). Parmi-eux, des internationaux français. Nombreux ne sont plus de ce monde et d’autres étaient déjà partis : Boudjellal, Fenoun, Naïr (USM Oran), Guella, Daoudji (USMBA), Baghli (USC Témouchent), Sebkhaoui (USM Blida), Khabatou (MCA) Poizat (RUA), Ruiz, Hasni Djillali (FC Blida), Rodriguez, Baghli (USSC Témouchent), Kader Firoud (CDJ- Oran) De Villeneuve (AS St Eugène), Diaz, Gros, Calatayud (SC Bel Abbès), Marcel Salva ( GS Alger),  Mahjoub (O. Maroc), Benchekroun (SA Marrakech- WA Casablanca) Just Fontaine, Zatelli, Martinez (US. Marocaine), Bottini (SA. Marrakech – SC Bel Abbès), Mokhtar Benacef (CA Bizertin), Di Martino (Italia-Tunis)… Il y a naturellement ceux que nous n’avons pas pu rencontrer et qui ont joué un rôle important comme Abdeslam, Ben Barek (Maroc), Ben Bouali (RU Alger), Kadri (GS Alger), Gnaoui (USM Oran), Jordan ( MC Alger) …

C’est du lourd comme joueurs. Avez-vous quelques anecdotes ?  

Il y a des tonnes que vous découvrirez si vous achetez le livre (rires) qui est édité par Media Sport Edition. Par exemple, Di Martino, le buteur d’Italia-Tunis, le seul club tunisien a avoir remporté la Coupe en 1936. Le duce, Mussolini avait invité le club en Italie pour rencontrer la Lazio. Italia-Tunis a perdu 10-0. En ce temps-là, l’Italie était championne du monde. Il y a ce match entre l’USFM Guelma et le WA Casablanca qui s’est joué quatre fois en dix jours en Algérie parce qu’ils n’ont pas pu se départager. Il y a ce menuisier du MC Alger qui avait «triché» sur la hauteur des poteaux de but. Il y a, cette flaque  de sang dans les bois du gardien découvert par un arbitre avant un match au stade municipal d’Alger  …

Et quelques découvertes …

Les règlements imposés par les Ligues qui empêchaient les clubs musulmans d’Afrique du Nord de se développer. Les slogans patriotiques repris en chœur par les supporters de l’USM Oran lors de la finale de la Coupe d’Afrique du nord contre l’USSC Témouchent en 1954. Les matchs qui se jouaient jusqu’à la tombée de la nuit en cas de match nul et qui reprenait le lendemain matin parce que les stades n’étaient pas occupés pour le nocturne. L’apparition de la photo dans les journaux et du télégramme pour convoquer les arbitres… Le penalty de l’arbitre Benzellat qui a failli lui coûter la vie, lors de la finale en 1947 entre l’O. Hussein Dey et l’US. Marocaine, à Alger. Bref, le livre qui est de 207 pages est illustré pour moitié par des photos d’époque, inédites que nous avons récupérées chez les acteurs de cette merveilleuse aventure qu’a été la Coupe d’Afrique du Nord pour plusieurs générations.

PARUTION : « La fabuleuse histoire de la Coupe d’Afrique du Nord – Les Carnets secrets de la Mauresque -1930-1956». ( Media Sport Edition – Prix 1300 DA). En vente en Algérie.

 

 

 

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité