AfriqueCAFLes Infos

CAF : Ahmad refuse la présence de Mustafa Fahmy à l’AG (exclusif)

Red - ABL

Dans une lettre adressée à Mustafa Fahmy, ex-secrétaire générale de la CAF et membre d’honneur de l’Assemblée Générale de l’instance africaine depuis plusieurs années, l’actuel président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad explique les raisons qui l’ont poussé à ne pas l’inviter. Voici le texte intégral du président de la CAF qui malheureusement fait dans l’amalgame, en associant dans sa décision, Amr Fahmy, licencié alors qu’il était également secrétaire générale.

« Sans vouloir polémiquer, il nous semble important de souligner ce qui suit :

– Au bout de 28 années à la CAF, vous avez décidé de quitter votre poste pour un autre à la FIFA. Ce n’est qu’à l’arrivée de la nouvelle gouvernance et votre retraite de la FIFA que nous nous sommes mis d’accord pour une contribution et des conseils notamment dans le domaine des réformes, question stratégique qui nous tenait à coeur. Nous pensons aujourd’hui que c’était une erreur.
– Car si la CAF que vous décrivez négativement et que vous semblez critiquer aujourd’hui se retrouve dans cet état, c’est en grande partie à cause de vous, que ce soit de manière directe, ou indirecte : la CAF que nous avons trouvé ne bénéficiait d’aucun processus administratif et encore moins de structures de bonne gouvernance. Comment, en effet, expliquer qu’une organisation telle que la CAF n’a jamais bénéficié du moindre système d’archivage, du moindre processus décisionnaire
– pour ne citer que ces deux aspects entre autres. Quand à la bonne gouvernance, elle n’était même pas évoquée…
– Par ailleurs, qu’avez-vous fait, qu’avez-vous proposé lorsque, en votre qualité de conseiller du Président, nous avions eu à faire face aux attaques violentes et colériques de Monsieur Amr Fahmy ? Ces attaques visaient non seulement le Président mais l’institution elle-même et je n’ai pas souvenir que vous aviez fait le moindre geste, la moindre intervention pour la protéger.
Qu’on se le dise encore et qu’on le répète : l’ancien secrétaire général Amr Fahmy a été licencié pour cause d’incompétence; et cela nous pensons que vous le saviez clairement.
Pour l’heure, notre mission première est de reconstruire la CAF dans ses structures, son fonctionnement interne et son rayonnement. Tout cela pour un but clairement avoué : léguer un héritage d’une grande valeur à nos successeurs et à notre jeunesse en rétablissant la dignité et la crédibilité de la CAF.
Enfin et comme vous le savez, l’article 15 des Statuts de la CAF atteste que les membres d’honneur ne disposent pas d’un droit de vote à l’Assemblée Générale.
Ainsi, pour préserver la sérénité des travaux de l’Assemblée Générale, et compte tenu des circonstances actuelles, nous avons fait le choix de ne pas vous convier à la prochaine réunion de ladite Assemblée Générale. »

Articles similaires

Fermer