AfriqueLes InfosNIGERIA

NIG : Pinnick sommé à comparaitre devant la justice nigériane

Red - Nazim Bessol

Le président de la fédération nigériane de football (NFF), vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) Amaju Pinnick, poursuivi pour corruption par la justice de son pays ne s’est pas présenté devant les juges aujourd’hui lundi 1erjuillet 2019. Présent à la CAN en Egypte, Amaju Pinnick et ses deux vice-présidents de la NFF, Seyi Akinwunmi et Shehu Dikko, ainsi que le secrétaire général, Mohammed Sanusi, et le membre du comité exécutif Ahmed Yusuf, sur lesquels pèsent de lourds soupçons de détournement de fonds, ne se sont pas présentés devant un tribunal d’Abuja. La juridiction nigériane a lancé une sommation à comparaitre, alors que les avocats de la fédération nigériane de football ont demandé un différé.
Le top management de la CAF risque fortement d’être décapité, puisque le gestionnaire de l’instance continentale, le malgache Ahmad Ahmad, interpellé début juin à Paris, est toujours sous le coup d’une enquête en France de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) pour des faits de « corruption », « blanchiment », « abus de confiance », « recel », « faux et usage de faux » et « association de malfaiteurs ». Selon des sources policières « l’inculpation de ce dernier n’est qu’une question de temps au vu de la gravité des faits et des preuves accumulées par les enquêteurs ». Ainsi, la CAF risque de se retrouver orpheline et c’est Constant Omari (RD Congo) 2 eme vice-président de la CAF qui devrait assurer l’intérim.

Tags

Articles similaires

Fermer