AfriqueC1

LDC : Neuf heures et quatre avocats pour un communiqué

Red - AB. Lahouari

Le président de la CAF, le Malgache Ahmad a fait appel à quatre avocats pour trouver les artifices juridiques afin de refaire à rejouer la finale de la Ligue des champions africaine entre l’ES. Tunis et le WA Casablanca. Le communiqué que devait être publié par la CAF dans la soirée du mercredi a été passé au peigne fin. Toutefois la décision qui a été prise par le Comex au Hyatt Regency au bout de neuf heures de discussion non pas à l’unanimité puisque certains membres avaient des avions à prendre n’a pas été du tout été accepté par les dirigeants tunisiens. Pour les autres, il a été fait appel aux services de sécurité pour les protéger.

L’avocat de l’Espérance de Tunis dans une conférence de presse imposée à l’entrée du Hyatt Regency  Etoile a déclaré que « le président de la CAF, Ahmad est sous influence » et dans sa page facebook, il est écrit que «L’Espérance ne renonce pas à ses droits… Et elle va les défendre de toutes les manières légales», a écrit le tenant du titre sur son compte Facebook. «Il est urgent de faire appel de cette décision auprès des instances internationales compétentes et de prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre le droit du club par tous les moyens juridiques.»

Rumeur ou intox ? On croit savoir que Ahmad qui a choisi la fuite en avant ne compte pas classer le dossier. Il veut convoquer le Comité d’urgence pour prendre des sanctions contre le président de l’Espérance de Tunis qui aurait déclaré : « Comment Ahmad peut-il parler de sécurité alors qu’il se trouvait entouré par las hauts dignitaires de l’Etat et qu’il a remis le trophée au capitaine de l’équipe de l’Espérance de Tunis». A la suite du verdict qui fait que la finale de la LDC soit rejouée sur terrain neutre et après la CAN 2019, des voix se sont élevées pour demander le départ du président Ahmad. L’été sera le plus chaud de l’histoire du football africain.

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité