Les InfosMaghrebTUNISIE

UN : La mauvaise foi de la FTF et l’intransigeance de Chebba (ABL)

ABL

Une affaire qui frôle le ridicule dans le conflit pourtant réglé par le TAS de Lausanne entre la Fédération Tunisienne de Football et le CS Chebba. Lausanne a déjà demandé la réintégration du club dans un verdict du 17 octobre, (un verdict irrévocable !), mais la FTF fait de la résistance, provoquant un certain flou volontaire en prétextant qu’une décision du 30 décembre remettait tout en question. Ce qui n’est pas le cas. (notre photo : Mekacher à gauche et El Jari à droite)

La FTF compte mobiliser les quinze clubs de l’élite en assemblée générale, le 11 septembre prochain, pour décider ou non du retour du CS Chebba parmi l’élite et donc la levée du gel. Une situation burlesque qui voit une fédération se substituer aux clubs dans une affaire devenue personnelle. Car au-delà des textes et des décisions du TAS, il y a ce conflit entre Wadï El Jar, le président de la FTF qui cherche à internationaliser le problème et Taoufik Mekacher, le président du CS Chebba qui exige l’application de la décision du TAS du 17 octobre. Ce problème pourrait être régler d’une toute autre manière Wadi El Jari étant interdit de sortie du territoire national pour des motifs extra-sportifs.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité