Les InfosMaghrebTUNISIE

TUN : La FIFA désavoue la FTF et saisit la CAF

Nazim Bessol

La Fédération internationale de Football Association (FIFA) a saisi la Confédération Africaine de Football (CAF) au sujet de la requête déposée par la Fédération Algérienne de Football (FAF), contre son
homologue tunisienne pour discrimination. Objet de la discorde entre les deux Fédérations de la zone nord, la décision unilatérale de la Fédération Tunisienne de Football FTF de considérer les joueurs algériens comme des nationaux et donc non soumis à la règle de la limitation des joueurs étrangers sur la feuille de match. La FAF dans sa correspondance souhaitait voir cette mesure être élargie à l’ensemble des pays du continent sans discrimination aucune (ni de zone ni de nationalité), ou alors son abrogation.

Il ne s’agit donc pas d’une entrave à la libre circulation comme l’a récemment affirmé le patron du football tunisien Wadi Jari. Selon des sources proches de la Confédération Africaine de Football, cette dernière a été destinataire d’une correspondance de la FIFA qui souhaite voir l’instance d’Ahmad Ahmad régler cette situation, puisque les deux associations y sont membres et qu’il lui appartient de veiller aux bonnes relations entre ses 54 associations et les membres de la même zone. Selon notre interlocuteur, la FIFA se dit prête à apporter sa contribution même si elle rappelle qu’il n’existe aucun texte ni au niveau de la CAF ni de l’UNAF qui autorise la FTF à considérer les joueurs algériens comme des Tunisiens.

LE + D’INFOS

Le président de la FTF, Wadi Jari, s’en est pris à la réclamation de la FAF à la FIFA pour ce qui est de l’attribution du statut du joueur local aux joueurs de la zone nord de la CAF. Mais, il fait dans l’amalgame quand il déclare que « la FIFA ne se mettra jamais en porte-à-faux avec la libre circulation des joueurs.». Car, encore une fois, au risque de se répéter à satiété, il ne s’agit pas de libre circulation qui existe déjà mais de discrimination, conformément à l’article 4 de la FIFA, repris par la CAF dans ses statuts. Un article qui empêche l’Union Arabe de Football (UAFA) d’être reconnue comme une association membre. Plus encore Wadi Jari risque d’être traité de menteur quand il affirme que la FAF avait entérinée
un accord sur la question.- BO

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité