Les InfosMaghrebTUNISIE

TUN : El Jary joue la carte de la provocation

ABL

La Fédération tunisienne de football (FTF) présidée par Wadie El Jary fait diversion pour faire oublier la candidature de Tarek Bouchamaoui à la présidence de la CAF. Elle a adressé une correspondance au secrétariat général de l’Etoile sportive du Sahel dans laquelle, elle considère que l’Etoile est en infraction par rapport à l’article 1.2.F.03 A concernant l’obligation de l’absence d’arriéré de paiement envers le personnel ancien et actuel (y compris tous les joueurs professionnels aux termes du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA (…)

De fait, la FTF menace le prestigieux club tunisien de « rejeter votre demande pour l’octroi de licence au club pour participer à la prochaine édition 2020/2021 de la coupe de la CAF. » Une décision qui a fait dire à un confrère tunisien sur le ton de la dérision : « La FTF cherche des poux dans la tête d’un chauve ». Et pour les observateurs sportifs, il s’agit d’une réponse au soutien que porte l’ES Sahel au club de Chebba qui a été mis à l’écart par la FTF pour la prochaine saison, ce qui a entraîné des émeutes dans la ville avec la démission des autorités de la cité.

La majorité des clubs sont logés à la même enseigne que l’Etoile. A signaler que Wadie El Jary a déjà déposé sa candidature au Comex de la CAF pour barrer la route à Tarek Bouchamaoui ( membres du Conseil de la FIFA et du Comex de la CAF) qui lui vise la présidence de l’instance continentale et possède une solide expérience dans les affaires du football mondial. Il faut signaler également qu’un pays n’a le droit de présenter qu’un seul candidat. Il serait temps de mettre fin à cette affaire qui donne une très mauvaise image du football tunisien.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité