AfriqueLes InfosSENEGAL

SEN : La FSF argumente et saisit la FFF pour la libération des joueurs

ABL avec APS.sn

Relayée par l’Agence officielle sénégalaise (APS.sn), la Fédération sénégalaise de football (FSF) a dans un communiqué jugé “totalement discriminatoire” la décision des clubs français de ne pas laisser leurs joueurs rejoindre leur équipe nationale pour les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 202. Elle a adressé à son homologue française un courrier dans lequel elle lui demande de “prendre les mesures idoines en vue de la libération” des internationaux en question. Dans cette lettre adressée au directeur général de la Fédération française de football (FFF), le secrétaire général de la FSF, Victor Ciss, fait valoir que le communiqué de la Ligue française de football professionnel (LFP) par lequel les clubs français ont annoncé leur refus de libérer les joueurs convoqués « ne saurait valoir décision officielle au regard des dispositions pertinentes du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA ».

Selon la partie sénégalaise, ce règlement « ne prévoit pas l’intervention d’une autre structure dans la procédure [de libération des joueurs] en dehors de l’association nationale et des clubs des joueurs convoqués ». Elle considère pointe du doigt un vice de procédure soulignant que “Ces derniers ( ndlr – les Clubs- n’ayant pas réagi dans le délai de six jours prévu ne peuvent attendre moins de 5 jours avant le début de la fenêtre internationale» du 22 au 31 mars “pour évoquer un communiqué afin de justifier un refus de libérer de manière ciblée les joueurs étrangers convoqués par des matchs hors de la zone UE/EEE’’ (Union européenne et espace économique européen)’’, ajoute-t-elle. (Le sélectionneur des Lions du Sénégal, Aliou Cissé a publié une liste de 26 joueurs pour les matchs prévus contre le Congo et l’Eswatini, pour les éliminatoires de la CAN 2022, un groupe comprenant 12 joueurs évoluant en France.)

La FSF rappelle avoir envoyé, le 5 mars dernier, des convocations aux clubs de tous les joueurs retenus par le sélectionneur sénégalais. Elle note que selon les dispositions du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA, « le club du joueur convoqué doit confirmer la mise à disposition du joueur dans les six jours qui suivent la réception de la convocation”. Ainsi, l’instance sénégalaise se montre surprise, en précisant que “Contre toute attente et bien après le délai de six jours requis’’, elle dit avoir reçu ce jeudi 18 mars les réponses aux convocations des clubs français accompagnées d’un communiqué daté du 17 mars de la Ligue française de football professionnel.

Un communiqué faisant allusion aux dispositions réglementaires de la FIFA dans le contexte de Covid-19, notamment la circulaire numéro 1749 du 5 février 2021 qui donne droit aux clubs de retenir leurs joueurs convoqués si une quarantaine ou période d’isolement d’au moins cinq jours est obligatoire pour ces derniers au retour en France. “Outre le préjudice que cela risque de causer’’, relativement à la non-participation des 12 joueurs convoqués par le sélectionneur des Lions, “il me semble opportun de mettre en exergue le caractère totalement discriminatoire de cette mesure au regard des dispositions statutaires et règlementaires de la FIFA et de la législation européenne en matière d’égalité et de liberté contractuelle des travailleurs’’, écrit le secrétaire général de la FSF.

S’y ajoute que la circulaire numéro 1749 de la FIFA “précise clairement que les amendements temporaires sur la mise à disposition des joueurs pour les équipes représentatives des associations ne s’appliquent pas si une exemption spécifique est accordée aux joueurs de l’équipe représentative concernant la mesure de quarantaine ou d’auto-isolement’’. La FSF souligne la FSF, «En l’espèce, souligne la partie sénégalaise, il n’est nullement établi que les clubs concernés aient saisi les autorités françaises en vue de faire bénéficier aux joueurs de cette exemption’’. En conclusion, la FSF estime que : “Compte tenu de toutes ces considérations, nous vous saurions gré (…), au vu des délais très courts et du préjudice encouru, de bien vouloir prendre les mesures idoines en vue de la libération, par les clubs professionnels français, des joueurs convoqués régulièrement par la Fédération sénégalaise de football’’.

A signaler que le Président de la FSF, Augustin Senghor est le Premier vice-Président de la CAF.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité