Les InfosQatar 2022

QAT : Hassan Al Thawadi : “Qatar 2022 unira le monde d’après le COVID-19”

Le Secrétaire général du Comité suprême pour la livraison et l’héritage (SC)*, Hassan Al Thawadi estime que la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 a le potentiel d’unir le monde une fois la pandémie COVID-19 vaincue. Hassan Al Thawadi a détaillé les décisions prise par le Comité qu’il dirige pour lutter contre le COVID-19 et a discuté des préparatifs du tournoi pendant Leaders Week Direct – une conférence mondiale de l’industrie du sport qui se tient actuellement en ligne en raison de la pandémie en cours. S’exprimant lors d’une interview avec James Worrall, PDG et fondateur de Leaders, Al Thawadi a déclaré que le SC avait pris des mesures rapides pour protéger ses effectifs une fois la pandémie arrivée au Qatar. « C’est une situation sans précédent et notre priorité immédiate était la santé et la sécurité de nos travailleurs… En coordination avec le ministère de la Santé publique, nous avons isolé les travailleurs à risque, fourni du matériel de sensibilisation et sensibilisé les gens sur les meilleures pratiques. Nous avons également pris d’autres mesures, comme la désinfection des chantiers, pour limiter au maximum la propagation. »

“Une longueur d’avance”

Al Thawadi a déclaré que le Qatar garantissait les salaires de toute personne touchée par la pandémie. « Notre gouvernement veille à ce que tout le monde soit payé, même s’il est mis en quarantaine ou hospitalisé en raison de la maladie», a-t-il déclaré. Malgré COVID-19, le Qatar est sur la bonne voie pour livrer une grande partie de son infrastructure d’ici la fin de cette année rappelle-t-il. « Nous continuons de travailler à un rythme beaucoup plus lent que la normale, mais nous avons la chance d’avoir déjà une longueur d’avance en termes d’infrastructure. Nous avons achevé plus de 80% des sites, deux ans et demi avant le coup d’envoi. » précise le patron de l’organisation de Qatar 2022.

“Rassembler les gens”

Al Thawadi a déclaré que l’un des principaux défis du Qatar 2022 est de garantir que le tournoi soit économiquement accessible aux fans qui souhaitent y assister. « Il est difficile pour quiconque de brosser un tableau clair d’un monde post-COVID. C’est la première fois dans le monde moderne où toute l’activité économique est au point mort et il y a de grandes implications sur les affaires, l’emploi et les moyens de subsistance. Nous devons considérer la capacité des fans à se permettre de visiter et de participer à la Coupe du monde. Nous discutons avec des experts et d’autres organisateurs de tournois, comme Tokyo 2020, pour planifier et mettre en place des scénarios. Nous avons dit que dès le premier jour, ce sera une expérience abordable. Nous l’avons démontré lors de la Coupe du monde des clubs en travaillant étroitement avec les clubs, les groupes de supporters et Qatar Airways. Il n’y a pas de modèle pour un monde post-COVID – mais nous pouvons regarder et anticiper, et essayer de comprendre à quoi ressemblera la reprise. Nous devons organiser un événement abordable pour les fans et fonctionnel pour les industries et les chaînes d’approvisionnement. » Al Thawadi a poursuivi en disant que la Coupe du monde du Qatar avait le potentiel d’unifier le monde une fois que COVID-19 aurait été vaincu. « Cela peut sembler idéaliste, mais COVID-19 nous a fait réaliser que nous sommes tous des créatures sociales. L’impact sur notre santé mentale, l’incertitude, la distanciation sociale, l’impossibilité de s’engager les uns avec les autres – tout le monde manque d’interaction humaine. J’ai toujours rêvé grand et j’ai dit que c’était une Coupe du monde pour rassembler les gens – et Dieu sait que, après COVID, nous devons revenir ensemble. Nous devons surmonter cela et célébrer collectivement pendant Qatar 2022. »

Optimisme

Al Thawadi a également été interrogé sur le blocus en cours auquel le Qatar est soumis par plusieurs pays voisins. Il a déclaré que la situation politique avait contribué à renforcer la résilience dans le pays – mais espérait qu’elle serait assouplie afin de permettre aux gens d’assister au tournoi. « À bien des égards, le blocus a été une bénédiction déguisée pour le Qatar. Cela nous a obligés à être autonomes. Cela nous a aidés à mieux nous préparer à faire face à COVID. Nous sommes désormais au 13e rang mondial en matière de sécurité alimentaire et, dès l’arrivée de COVID, les entreprises qatariennes ont commencé à produire 8 millions de masques par semaine, ainsi que 2 000 respirateurs [pour les besoins locaux et l’aide mondiale]. » Et de poursuivi : « Le soutien des populations de la région – notamment des pays bloquants – existe. Les gens sont très excités par le tournoi. Nous avons accueilli la Gulf Cup l’année dernière, qui comprenait des équipes de pays bloquants. Deux mille fans de Bahreïn étaient là pour voir leur pays remporter la Gulf Cup pour la première fois de leur histoire.»       « J’espère que les pays bloquants supprimeront les restrictions de voyage. Il n’y a aucune restriction du Qatar. J’espère qu’ils les enlèveront pour ce qui est une opportunité unique pour les habitants de notre région. D’ici 2022, je suis optimiste que nous aurons surmonté cette pandémie. Je suis optimiste que nous serons devenus plus résistants en tant que race humaine. C’est une chance pour nous tous de célébrer ensemble. »

*Comité d’organisation Local (LOC) de de la Coupe du Monde 2022 au Qatar

-LR

 

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité