AlgerieLes Infos

COA : Brahmia «La charte au-dessus de la Loi »

BO

Contacté par Botola, le membre du Comité Olympique Algérie (COA), Amar Brahmia, est revenu sur la décision prise jeudi dernier par l’organe exécutif ( ndlr- le rejet de la candidature de l’ex-ministre Raouf Salim Bernaoui à la presidence). D’emblée il nous explique qu’il n’existe pas de Commission de candidature au COA. « Elle n’existe pas, c’est le Comité exécutif et le Secrétaire général qui ont un pouvoir quasi égal à celui du président qui traite les candidatures. », et de poursuivre « Vous savez, nos statuts sont approuvés par le CIO et n’ont jamais été contestés par aucun algérien ».

Concernant la présence de deux candidats à la réunion, Amar Brahmia crie à la manipulation « la photo où on voit Hammad assis, a été prise à la fin de la réunion, ils [Hammad et Kerboua, NDLR] avaient quitté la salle avant le début des travaux en compagnie de Berraf. Ce dernier avait lui-même demandé à ne pas assister en tant que membre du CIO ». Concernant la situation administrative du président par intérim, Mohamed Meridja, Brahmia affirme « Meridja n’est pas en infraction, il tombe sous le coup de la Charte olympique et non la loi algérienne. Il faut savoir que dans la hiérarchie des normes, la Charte olympique au-dessus de la loi algérienne, elle l’autorise à siéger au COA sans résider en Algérie ! », conclut Amar Brahmia.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité