Coupe du GolfeMonde Arabe

Nasser Al Khater : « Pas de différence entre la Gulf Cup et la CMC »

Au cours d’une rencontre improvisée avec la presse internationale, le patron de l’organisation de la Coupe du Golfe 2019 et secrétaire général adjoint du Suprême Committee for Delivery & Legacy, (Comité d’organisation de la Coupe du monde 2022), Hassan Al Khater a dressé un premier bilan à l’issue de la fin de la phase de groupes.

Après les salutations d’usage, Hassan Al Khater a tenu à féliciter les quatre demi-finalistes, avant de revenir sur plusieurs points autour de l’organisation du tournoi et les projections sur la Coupe du monde 2022. « Le bilan de la Coupe du Golfe est plus que satisfaisant, avec un taux de remplissage des stades de 69%. Nous avons pu assister à de bons matchs, avec un niveau technique très relevé, beaucoup de buts et une organisation réussie. Nous avons mis en activité le métro pour le grand public pour la première fois et son exploitation durant le tournoi est un succès. 19 000 spectateurs ont utilisé ce moyen de transport pour le premier match de Qatar et 14 000 autres lors de la deuxième journée. L’exploitation du métro a permis de fluidifier la circulation routière et la gestion de cette dernière a été parfaitement maitrisée. Les supporters qui ont utilisé leur véhicule pour accéder au stade ont pu le faire sans encombre. L’organisation au sens large est excellente et en constante amélioration au fur et à mesure de l’avancée du tournoi. Elle sera encore meilleure dans les jours à venir » a indiqué Hassan Al Khater. Toujours en termes de chiffres, il a annoncé que « 152 000 tickets ont été écoulés, ce qui représente comme je l’ai dit précédemment 69% de taux de remplissage des stades, ce qui est très satisfaisant. Deux stades ont affiché complet à deux reprises et un troisième était presque plein, ce qui constitue une bonne moyenne pour une compétition de la dimension de la Coupe du Golfe ».

Cap sur 2022

En tant que numéro deux de l’organisation de la Coupe du monde 2022, Hassan Al Khater a aussi répondu aux questions relatives à la préparation de ce grand rendez-vous : « Les choses suivent leur cours selon le calendrier tracé. Le stade Al Rayan sera inauguré avant la fin de l’année ou au plus tard au premier trimestre 2020. L’ensemble des stades de la Coupe du monde seront livrés en 2020.» Il a en outre révélé au sujet de la Coupe des confédérations que « la FIFA a décidé de ne pas l’organiser et cela relève de ses prérogatives. En ce qui nous concerne, nous organisons la Coupe du monde des clubs et nous espérons organiser un autre évènement en 2021, mais la question n’est pas encore tranchée ». Hassan Al Khater a expliqué également que dans la stratégie mise en place jusqu’au Mondial 2022, le Comité d’organisation ne fait pas de différence entre la Coupe du Golfe et la Coupe du monde en termes d’exigences. « Nous ne faisons pas de différence entre la Coupe du monde des clubs et la Coupe du Golfe, les exigences dans l’organisation sont les mêmes pour nous. La Coupe du monde des clubs sera l’occasion pour nous de recevoir d’autres publics, d’autres supporters avec lesquels nous n’avons pas l’habitude de traiter. Ils seront les bienvenus. »

 

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité