AfriqueLes Infos

Manuel Nascimento Lopes (Pdt de la FFGB) : « Mes vérités sur Ahmad, Omari et … Hayatou »

NAZIM BESSOL

Président de la Fédération Bissau- Guinéenne de Football (FFGB), député et président de la Commission de la politique extérieur, dissident du parti libérateur fondé par son père, fondateur du « groupe des 15 » au pouvoir aujourd’hui en Guinée Bissau, Manuel Nascimento Lopes est connu pour son franc parler, son amour du football et sa droiture. Dans une discussion avec des journalistes africains, il est revenu sur plusieurs questions d’actualité liées à la CAF et sur la gestion d’Ahmad Ahmad, a qui, il avait demandé de partir en juillet dernier. Florilèges.

Un troisième mandat du football de Guinée Bissau

«Sachez que le football ne m’apporte rien. J’ai d’autres préoccupations dans la vie, mais ce sont les présidents de clubs qui me sollicitent à poursuivre le travail réalisé jusque-là. Le Comex de la CAF ne m’intéresse pas, sinon je me serai présenté et je n’aurais pas aidé les autres à y accéder. Quand le président Ahmad cherchait à se porter candidat au Comex organisé à Marrakech, il a demandé mon soutien et j’ai fait campagne pour lui et cela sans contrepartie. Si je m’occupe de football, c’est parce que j’aime ce sport. J’ai été président de club deux fois dans mon pays et j’ai fini champion les deux fois. Et croyez-moi, ce sont les gens qui sont venus me chercher. Dire que je brigue un troisième mandat pour me présenter au Comex de la CAF est naturellement faux. C’est du n’importe quoi »

Son soutien à Ahmad Ahmad et Constant Omari

« Ce n’est pas seulement Ahmad que j’ai aidé. Constant Omari aussi pour qu’il intègre le Conseil de la FIFA. J’ai fait campagne toute une nuit parce que le Président Hayatou me l’a demandé. Je l’ai fait sans aucun regret, parce qu’il y avait une amitié y compris avec Ahmad. Malheureusement je ne peux pas être ami avec quelqu’un qui me cache la vérité ou qui n’aime pas que je lui en dise. Il y à 54 pays en Afrique et on ne peut pas accepter que les décisions se prennent uniquement par les grands. Je me suis désolidarisé d’Ahmad à cause de la manière dont il dirige la CAF. Il est entouré de personnes soumises qui sont là pour l’applaudir et applaudir ses erreurs.

Hayatou est un Monsieur

A l’époque de la présidence d’Issa Hayatou, il m’arrivait de ne pas être d’accord avec certains membres de son entourage et je lui en ai parlé. Il m’a écouté. Et croyez-moi, je n’ai rien reçu de sa part sinon du respect. C’est très important. C’est un leader, Un monsieur qui a su comprendre les idées modernes du football africain. Ahmad refuse la critique constructive. Or, il faut qu’il l’accepte. A Marrakech, lors de son élection au Comex alors que personne ne voulait de lui. Il n’y avait que moi à ses côtés et je suis allé voir Hayatou pour lui dire il faut qu’on aide Ahmad face à Dany Jordaan (ndlr- Président de la fédération Sudafricaine de football)…

La trahison des africains 

Constant Omari était avec nous, il était avec Issa Hayatou. Qui est a empêché ce dernier à devenir président de la FIFA ? C’est nous les africains, nous avons trahi Issa Hayatou à cause nos intérêts individuels qui nous ont poussés à ne pas voter pour Issa. Notre football ne serait peut-être pas là où il est aujourd’hui. Les européens ont voté Issa Hayatou et ce sont les africains qui l’ont vendu ! On a toujours cette culture de la trahison c’est honteux ! arrêtons ça !

Jacques Anouma est bien meilleur que Omari

« J’ai refusé de soutenir à l’époque Jacques Anouma (ndlr- il a été remplacé par Constant Omari au CE de la FIFA). Mais aujourd’hui, j’ai changé d’avis. Si vous me demandez de choisir entre lui et Constant Omari, je le choisis les yeux fermés. En Afrique on dit que si on ne vit pas avec sa femme à la maison, on ne peut pas la connaitre. J’ai vécu l’époque Issa Hayatou. J’ai aidé aveuglement les gens en pensant qu’ils étaient honnêtes et transparents, mais c’était une illusion »

La vidéo fake news d’un adversaire politique

« La vidéo qui a fait le tour du monde et qui m’incrimine a été filmé et postée par mes adversaires. Dommage que vous ne comprenez pas notre langue, sinon vous m’entendrez à la fin de cette vidéo en train d’appeler au téléphone le ministre de l’intérieur pour envoyer les policiers pour aider ce monsieur. Je précise que ce dernier était un voleur, il volait à mains armées. J’étais de passage et j’ai vu cette foule qui tentait de le lyncher. Je voulais le sauver. Cette vidéo est arrivée à la FIFA par le truchement de l’ancien secrétaire général de la CAF, le Marocain Hajji qui l’a reçue d’un adversaire politique de mon pays où je suis député. Je suis traduit devant le Comité d’éthique de la FIFA où j’y serai avec mon avocat. J’ai rassemblé tous les documents du ministère de l’intérieur qui prouvent que c’est moi qui l’ai appelé »

Arbitrage, un des points noirs de la CAF 

« Je suis le plus grand critique de l’arbitrage africain. Regardez notre match face au Ghana. Certains d’entre-vous étaient présents. Vous aviez vu les penalty qui nous ont été refusés. C’est tout sauf de l’arbitrage. C’est l’un des problèmes qui m’autorisent à critiquer Ahmad. L’arbitrage africain doit changer de direction. Que Ahmad sache que c’est son entourage qui va le conduire à sa perte.

Hommage à Pape Diouf

« Lors d’une discussion avec les membre du Comex, à Ahmad, puisque que tu es là, tu dois savoir qu’il y a des personnes de ton comité qui appellent Issa Hayatou. Tu n’es pas au courant ? Ils donnent des informations sur ta vie, c’est une hypocrisie… Je ne suis pas avec Ahmad mais cela ne veut pas dire que je veux sa mort. Je veux seulement qu’il travaille avec des gens honnêtes. Pape Diouf a qualifié le groupe d’Ahmad « de bande d’incapables ». Il n’était pas le seul à le penser. Je ne suis pas seul président de fédération à ne pas être d’accord avec ce qui se passe à la CAF. Notre institution vit aujourd’hui dans une zone de turbulence, d’où la nécessité de s’assoir et discuter parce que, croyez-moi, je ne veux que du bonheur au football de notre continent »

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité