AfriqueCAFLes Infos

LDC : Une 3eme mi-temps pour Lakjaa et Omari après Raja – Mazembe

ABL

Le torchon brûle entre le Raja, le TP Mazembe et …la CAF qui a mis son grain de sel. Une confrontation entre le marocain Lekjaa et le Congolais Omari les deux vice-présidents de l’instance continentale. 

La controverse est née à la… mi-temps de la manche retour de la CAF (CDC) qui s’est déroulée au stade du Kamalondo (1-0 pour le TP Mazembe). Pendant celle-ci, les joueurs du Raja n’ont pas regagné leur vestiaire dont la température y avait été poussée au maximum, transformant l’espace en question en étuve (une pratique connue !). La réponse du TP Mazembe ne s’est pas fait attendre. Evoquant des « mensonges » et des « accusations fallacieuses », le club du président Moïse Katumbi a promis de « saisir la CAF pour dénoncer toutes ces accusations mensongères et la sale campagne de dénigrement que mène le Raja. »

Dans ce contexte électrique,  l’instance panafricaine a réuni son jury disciplinaire au sujet de l’agression des joueurs du Raja par des supporters du TP Mazembe à proximité du tunnel d’accès aux vestiaires, alors que les arbitres inspectaient l’aire de jeu. Après avoir examiné la vidée de l’incident en question, le jury a décidé de suspendre immédiatement le défenseur rajaoui Ilias Haddad qui n’a fait que se défendre devant le comportement des supporters congolais. Toutefois, les incidents demeurent sous investigation, et les officiels du Raja devront se présenter devant le jury pour une audition. Outre le vestiaire rendu inutilisable, les défaillances observées dans le dispositif de sécurité lors de la rencontre, avec un envahissement de la pelouse par une partie du public, ne manqueront pas de leur apporter des arguments, que les supporters du club relaient sur les réseaux sociaux Mais à travers cette affaire qui se joue désormais sur tapis vert, il y a la confrontation entre Fouzi Lakjaa, le président de la fédération marocaine, (numéro 2) à la vice-présidence de la CAF qui ne manquera pas de soutenir le Raja, et Moïse Katumbi, président du TP Mazembe qui compte de solides soutiens au sein de l’instance africaine notamment celui de son compatriote dont il est le parrain, Constant Omari (numéro 1) à la vice-présidence de la CAF.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité