AfriqueC1Les Infos

LDC : Les buffles de Borgou viendront-ils à Alger ?

ABL

A quoi joue la CAF qui exige du Mouloudia d’Alger d’envoyer, en urgence, un plan de vol à l’équipe béninoise des Buffles de Borgou, en dehors de la compagnie Air France (Cotonou-Paris, Paris-Alger), avant mercredi soir pour le match retour de la Ligue des champions (LDC) ? Si les responsables du MCA échouent à trouver un nouveau plan de vol, la Commission d’organisation des compétitions interclubs, la menace de programmer la rencontre retour en dehors du territoire algérien, dans un pays de son choix entre le 17 et 21 décembre.

C’est à croire que l’actuel président par intérim de la CAF, Constant Omari et son vice-président le Marocain Fouzi Lakdja qui se sont emparés de la Commission d’organisation des compétitions interclubs, cherchent à tout prix à délocaliser la confrontation algéro-béninoise dans un but électoraliste lors de l’AGex en mars prochain. Sans aucune forme d’explication, ils ont refusé un plan de vol qui passe par Paris, la seule ville avec Francfort (Allemagne) qui desservent directement Alger, depuis la fermeture du ciel aérien en Algérie en raison de la crise sanitaire. N’est-ce pas bizarre !

La direction du MCA qui semble avoir compris les visées de la Commission a opté pour la compagnie Royal Air Maroc et a communiqué à la CAF et au club béninois des Buffles FC de Borgou, le plan de vol. Ce sera : Cotonou-Casablanca, Casablanca-Alger, avec toutes les autorisations d’entrée sur le territoire algérien, signé par le ministère algérien des Affaires étrangères. Maintenant, elle attend la réponse de la CAF, quand on sait que des équipes comme Mekelle 70 Enderta (Ethiopie) face à Ahli Benghazi (Libye) ou encore GR Siaf (Djibouti) – Gazelle (Tchad) ne sont pas déplacées ?

ABL

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité