scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Maghreb

ALG : Belmadi à la tête des Verts

ALGERIE
L'ex-international Djamel Belmadi est le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale algérienne. Il remplace Rabah Madjer avec comme objectif de qualifier l'EN à la CAN 2019 et à la Coupe du monde 2022 au Qatar. "Je suis animé de la même fierté et joie que quand j’ai porté pour la première fois le maillot de la sélection", a lancé le technicien. "La seule différence à présent se situe au niveau de la responsabilité qui est devenue plus grande et plus importante que quand j’étais joueur. Cette nouvelle responsabilité m’honore et me motive."
 

TUN : Lamouchi ou Benzarti pour la FTF

TUNISIE

Des contacts préliminaires auraient été établis avec l’actuel entraîneur du Stade Rennais, Sabri Lamouchi, ainsi que Faouzi Benzarti par la fédération tunisienne de football (FTF). Le nom de l’ancien international français, Sabri Lamouchi, avait été cité quelques mois avant la Coupe du monde 2018 pour prendre la place de Nabil Maâloul. Contrairement aux années précédentes, la Fédération tunisienne dispose actuellement d’une enveloppe financière assez importante en raison de la participation de la Tunisie à la Coupe du monde 2018. Ce faisant, l’option Faouzi Benzarti n’est pas à écarter. Ce dernier figure, lui aussi, dans la short-list de la FTF.

 

 

ALG : La grosse bêtise de Raouraoua

ALGERIE

La FAF a été destinatrice d’un courrier émanant de la FIFA dans lequel, elle lui annonçait qu’une sanction disciplinaire pourrait être prononcée contre elle. En effet, en janvier 2017, pendant la période du gestionnaire Mohamed Raouraoua, la FAF avait invité la sélection de Mauritanie à Alger, pour disputer un match amical, sans respecter les instructions de la CAF et de la FIFA. La réglementation en vigueur oblige la fédération organisatrice de toute rencontre internationale dans toutes les catégories de demander l’autorisation aux instances internationales. Ce qui n’a pas été fait. Pourtant, on ne peut pas dire que Mohamed Raouraoua ne connaissait pas ce point du règlement puisqu’il avait à l’époque, interdit au club du Paradou d’organiser un tournoi international de jeunes. En plus, il voulait jouer au plus malin en délocalisant le match qui devait se dérouler à Tchaker à … Sidi Moussa qui n’est pas reconnu comme un stade mais un centre d’entraînement. Pour les observateurs, il s’avère aujourd’hui que l’invitation lancée à l’équipe de Mauritanie servait beaucoup plus les intérêts de Raouraoua qui préparait un nouveau mandat au CE de la CAF (mars 2017 à Addis Abeba). Il avait été « ratatiné » par le marocain Lekjaa. – RS

 

 

ALG : L'EN n'a plus de médecin chef

ALGERIE

L’équipe nationale n’a plus de médecin chef. Le presque sexagénaire Ali Yekhdeh qui a été installé en 2009 par l’ancien gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua l’a rejoint au pays des Choyoukh (Arabie Séoudite). Il s’est mis en indisponibilité au niveau de Centre Médical de Sidi Moussa et a pris la poudre d’escampette, sans aucun préavis, pour servir le club de l’Ittihad Djeddah durant une période d’une année. Ali Yekhdeh avait déjà pratiqué à la fin des années 2000 en Arabie Séoudite au sein du Hillal Saoudi et ou Nasr Saoudi avant d’être remercié. Durant ses quinze années à la tête de l’infirmerie de l’EN, le médecin chef qui a fait toutes ses études de Médecine en Algérie et travaillé au Centre National de la Médecine Sportive (CNMS) mis en place par le docteur Mekhalfa, a acquis une certaine expérience. Il va la mettre à la disposition du football saoudien quant à la Fédération Algérienne de Football qui n’a pas vu le coup venir, il lui faudra trouver un remplaçant. Ce sera certainement sans grande difficulté, la formation des médecins spécialisés en sport n’a jamais cessé. Il  existe dans notre pays, des jeunes compétents et motivés. Il suffit de leur faire confiance. (IN BOTOLA)

 

ALG : Où est passé Zetchi !

ALGERIE

Où est passé Zetchi Kheïredinne, le président de la Fédération Algérienne de Football (FAF° ? Les inspecteurs Tahar et l’apprenti sont à sa recherche, boussoles, jumelles et cartes en mains (sic) ? Certes, Leurs pistes divergent, guidées par des managers sans scrupules, mais l’objectif reste le même : le canaliser pour trouver celui qui sera le futur sélectionneur national. Pour les uns, il est dans le nord de la France et Bretagne, pour les autres en Suisse, pour d’autres encore en Serbie ou en Bosnie Herzegovine. Ce qui est sûr, c’est que le président de la FAF, voyage avec sa propre cagnotte en devise, en partie versée par la CAF et, qu’il n’a jamais bénéficié depuis son élection, de frais de mission comme la majorité des membres du Bureau Fédéral ou de l’administration, à l’exception de deux ou trois.
Où est donc passé Zetchi ? Le mystère reste entier et le black-out total avec un soupçon de diversion, le départ du vice-président Rebbouh Haddad en Russie. Aux dernières nouvelles, il est nulle part et partout. Le choix du sélectionneur national se serait porté (sans surprise !!!), sur Vahid Hallilhodzic qui ferait monter les enchères, aidées en cela par des médias de la place. Il est vrai qu’il s’agit-là d’un consensus national. Mais, la FAF, au-delà d’une limite raisonnable, ne pourra pas garantir son salaire. D’autres institutions ou mécènes devront prendre le relais. Alors patience. – (In Botola)

 
Plus d'articles...