scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Weblinks

ALG : Zetchi se met en mode com'

MEDIAS

Profitant de la trêve hivernale, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi a décidé de redoubler d’efforts en matière de communication afin d’occuper l’espace média et de répondre aux nombreuses sollicitations des différents organes. Ainsi, vendredi soir, Zetchi était sur la Chaîne Ennahar TV pour une interview d’une heure environ, consacrée à tous les points qui ont jalonné l’actualité footballistique ces derniers jours, notamment d’un point de vue réglementaire. Si son agenda personnel le lui permettra, il devrait être l’invité la semaine prochaine de deux stations radios : la Chaîne II, en langue tamazighte le vendredi matin, et sur Jil FM, à l’occasion du rendez-vous du dimanche soir (19h-20h). D’autres sorties seront au rendez-vous de Zetchi qui, apparemment, veut contenter tout le monde et communiquer le maximum surtout sur les sujets qui lui tiennent à coeur.

 

 

CAF : La riposte de Issa Hayatou

ECONOMIE

L’ancien patron du football africain, Issa Hayatou a répondu à la Cour économique du Caire qui l’a condamné ainsi que son ex-secrétaire général, Hicham El Amrani, 24,5 millions d’euros  pour "abus de position dominante" dans l’affaire du contrat avec Lagardère Sports. "L’affaire est orchestrée avec un agenda politique et pour le bénéfice de certains individus", a riposté le Camerounais auprès de l’AFP, en dénonçant une "diffamation intolérable", tout en regrettant que le tribunal l’ait sanctionné "à titre individuel [...] tout en dédouanant la CAF de toute responsabilité". D’après Hayatou, les règles de la concurrence ont été respectées avant l’attribution à Lagardère Sports de ce contrat portant sur les droits médias/marketings du football africain pour la période 2017-2028. Le Camerounais a l’intention de faire appel.

 

ALG : Les précisions de la FAF

ECONOMIE

La Fédération algérienne de football (FAF) a confirmé que l’assistance vidéo à l’arbitrage sera testée mardi en L1 lors du match MC Alger-USM Bel-Abbès puis samedi en L2 lors de RC Kouba-USM Annaba. Dans un communiqué, la FAF précise : "Ces tests ne serviront en aucun cas pour évaluer les situations litigieuses, comme cela a été rapporté, mais pour des considérations techniques pour le compte de l’EPTV ((Entreprise Public de Télévision) qui cherche à s’approprier les process en prévision du lancement, à l’avenir, du VAR en Algérie", et comme elle gérante de la compétition : "la FAF compte accompagner la télévision publique, qui est également son partenaire médias, à s’approprier cette technique du VAR qui aura des retombées positives sur notre football." La FAF a ajouté qu’elle ne dépensera pas le moindre centime pour ce test.

 

ALG : Zetchi a fait bouger les lignes

MEDIAS

En dix-huit mois, et malgré une forte adversité et un acharnement jamais vécu auparavant par un président de fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi avance sans frémir dans sa quête de redonner au sport-roi son éclat d’antan. Ainsi, après avoir gagné la bataille de l’assemblée élective d’avril 2017, puis organisé avec réussite le Symposium sur le renouveau du football algérien dont le rapport sera remis incessamment à toutes les autorités (MJS, différents ministères concernés, la présidence de la République, …), la mise en place d’une direction technique nationale (DTN), malgré le départ de ses deux responsables (Tikanouine et Saâdane), la mise en conformité des différentes ligues à commencer par la Ligue de football professionnel (LFP), l’attribution à notre pays de l’organisation du CHAN 2022 après plus de vingt-huit ans de la CAN 1990 (dernière compétition continentale majeure organisée par l’Algérie) et enfin le projet de création de quatre centres de formation de la FAF qui bénéficieront à tous les clubs et sélections algériens. Avant même la moitié de son mandat, le président Zetchi a fait bouger les lignes, même s’il reste beaucoup à faire quand on sait la situation désastreuse dans laquelle se trouve notre football (corruption, violence, clubs en faillite, …). Il faut reconnaitre à l’ex-patron du Paradou AC sa pugnacité et son caractère battant, même si au passage il a commis quelques flops. - (IN BOTOLA)

 

 

TUN : Camus sous mandat d'arrêt

ECONOMIE

L’international tunisien Fabien Camus (33 ans) a été interpellé par la police belge et placé sous mandat d’arrêt pour "blanchiment d’argent et organisation criminelle". Cette arrestation intervient dans le cadre de l’opération "Mains Propres" alors que le football belge est secoué par une affaire de fraude et de corruption de vaste ampleur avec de possibles matchs truqués (le "footgate"). Camus est soupçonné d’avoir joué un rôle lors du controversé match entre Malines, où il évoluait la saison passée, et Waasland-Beveren (2-0) le 11 mars dernier.

 
Plus d'articles...