Weblinks

AFR : Babanda a été libéré par Raouraoua

ECONOMIE

Le président de la SSPA/ES.Sétif, Abdelhakim Serrar a déclaré à Liberté à propos de l'affaire du joueur Joel Moise Babanda que c'est finalement le gestionnaire de la fédération  algérienne Mohamed Raouraoua qui l'a libéré pour le compte de Coton Sport malgré l'opposition de son club employeur Chlef. Et dans le plus secret. Abdelhakim Serrar qui a consulté le site  ETMS de la FIFA ou figure toutes les informations des joueurs transférés a été surpris de découvrir que "le joueur Babanda Joël Moïse est légalement qualifié au Coton sport. Il dispose d’une autorisation signée par la chambre de résolution et litige de la FAF, me dire comment et pourquoi, je ne peux pas répondre à ces questions, dans la mesure où je ne dispose pas de tous les éléments me permettant de vous en dire plus. " Il souligne au passage le cas du joueur Karim Kaddour qui a signé à Sétif  pour deux années et qui joue à Bejaïa a aussi été libéré par la chambre de résolution et de litige de la FAF qui lui a donné l’autorisation de signer à Bejaïa.

 

Corruption : La FIFA demande des preuves à la FA

ECONOMIE

Le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke, a envoyé un courrier au président de la Fédération Anglaise de Football (FA), David Bernstein, dans lequel il demande, au nom de  la FIFA, à recevoir un rapport complet de Lord David Triesman (ancien président de la FA) portant sur les déclarations faites hier par ce dernier devant la Chambre des Communes, ainsi que toute les preuves documentaires à sa disposition en relation avec ces déclarations. Le Secrétaire Général de la FIFA a également envoyé une lettre au Sunday Times dans laquelle il demande au journal de fournir à la FIFA toute preuve relative à la documentation envoyée par le Sunday Times au parlementaire John Whittingdale.

Dans le courrier adressé à la FA, le Secrétaire Général de la FIFA a exprimé la grande inquiétude de la FIFA et de son Président quant aux récentes accusations remettant en cause l’intégrité de certains membres du Comité Exécutif de la FIFA eu égard à la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde de la FIFA 2018 et 2022. Il ajoute qu’afin de pouvoir analyser la situation en profondeur et avec clarté, FIFA demande à la FA de lui remettre un rapport complet de Lord David Triesman, au moyen duquel ce dernier justifierait ses déclarations et les accompagnerait de toute preuve documentaire à sa disposition.

De plus, le Secrétaire Général de FIFA a également demandé à la FA d’aider FIFA à obtenir les enregistrements/rapports parlementaires en relation avec les déclarations et témoignages effectués par Lord David Triesman devant la Chambre des Communes.

Dans le même temps, dans le courrier adressé au Sunday Times, la FIFA se réfère à un précédent échange de correspondance à l’issue duquel la FIFA avait compris que le Sunday Times avait remis à l’instance dirigeante du football mondial toutes les preuves documentaires en sa possession. Néanmoins, la FIFA demande au journal anglais de lui remettre dès que possible toute autre preuve qu’elle détiendrait et qui n’a pas été envoyée à la FIFA. En particulier, le courrier fait référence aux déclarations portant sur "un informateur qui avait travaillé pour la candidature qatarie", qui aurait fait des déclarations concernant le sujet dont il est question. (in FIFA)

 

ECO : Hannachi dénonce la passivité de la FAF

ECONOMIE

Le président de la JS. Kabylie Mohand-Chérif Hannachi dénonce dans une déclaration à Liberté « la passivité de la FAF qui ne protège pas les clubs algériens auprès des instances internationales » alors que son représentant le champion de la lutte des places Mohamed Raouraoua se prévaut de faire la pluie et le beau au sein de ces Instances. La sanction de 50.000 dollars infligé par la CAF à la JS. Kabylie "dépasse son budget annuel." Un recours lui a été adressé par le club Kabyle qui doit rencontrer la semaine prochaine à Dakar pour rencontrer le Diaraf pour  une qualification en poules de la Coupe de la CAF.

 

 

Corruption : Les explications d'Issa Hayatou

ECONOMIE

Accusé de corruption par un parlementaire Anglais, le président de la CAF Issa Hayatou a révélé que le comité de candidature du Qatar avait en effet versé 1,8 millions de dollars à la CAF (environ 826 millions de F) en contrepartie de la présentation de l'exclusivité de la candidature du Qatar lors de la CAN 2010 en Angola et un contrat a été signé entre les deux parties. Issa Hayatou souligne que dans le cadre de la campagne d'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, il avait été sollicité, comme l'ensemble des électeurs, par les mandataires des différents pays en course, à l'exception de la Corée du Sud, précise-t-il.« Les Anglais qui voulaient le Mondial 2018 (finalement attribué à la Russie) sont venus me voir à trois reprises au Cameroun. Ils sont même arrivés jusqu'à Garoua où je les ai reçus une fois. C'est également à Garoua que j'ai reçu l'émissaire de l'Australie», rappelle le président de la CAF.

 

Racisme : Blanc blanchi, Blaquart au placard

ECONOMIE

Le Conseil fédéral de la fédération française a «renouvelé sa confiance» au sélectionneur tricolore Laurent Blanc dans le cadre de l'affaire des quotas dans les écoles de formation et aucune sanction n'a été prise contre Mohammed Belkacemi, conseiller technique pour le football des quartiers, qui avait enregistré sur son téléphone la fameuse réunion du 8 novembre 2010, «en raison de son statut de cadre d'Etat. » En revanche, la FFF a mis à l'étude l'ouverture de «procédures disciplinaires» contre le directeur technique national François Blaquart, suspendu à titre conservatoire dès le début des enquêtes, et dont les paroles lors de la fameuse réunion du 8 novembre ont été jugées «regrettables» par la ministre des Sports Mme Jouanno et André Prévosto, directeur général adjoint de la FFF et homme de confiance de Fernand Duchaussoy, qui avait reçu l'enregistrement de la réunion des mains de Mohamed Belkacemi, sans rien en faire.

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту