Weblinks

CAN : La Lapalissade d'Abdelhak Benchikha

MEDIAS

Le sélectionneur Abdellhak Benchikha a déclaré lors d’une conférence de presse que « s’il ne gagnait pas, il s’en ira. » contre le Maroc le 4 juin pour le compte des éliminatoires de la CAN. Des propos qui sonnent comme une Lapalissade*** surtout après les révélations concernant les contacts entre le gestionnaire de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua et le technicien Franco-croate Vahid Halilhodzic  pour le remplacer quel que soit le résultat  du match.

*** Monsieur Lapalisse a déclaré un jour la cèlèbre phrase : "Un quart d'heure avant de mourir, il était encore en vie".

 

FIFA-Corruption : La Fecafoot soutient Hayatou

ECONOMIE

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) présidée par Mohamed Iya (également président de Coton Sport de Garoua) a apporté son soutien au président de la CAF, le Camerounais  Issa Hayatou cité dans une affaire de corruption pour l’attribution de la coupe du monde 2018 au Qatar. A noter que le président de la fédération de la Côte d’Ivoire, Jacques Anouma aussi est dans le même cas.

 

 

ALG : Des ballons et des questions (B.Nazim)

ECONOMIE

Si le gestionnaire de la fédération Mohamed Raouraoua algérienne s’est empressé d’annoncer que la saison prochaine (2011-2012) toutes les rencontres de L1 et de L2 se joueront avec un ballon Puma, comme à ses habitudes, il a omis de donner le chiffre exact de cette transaction. Est-ce gratuit ? Les clubs ont-ils donné leurs accords ? Vont-ils être contraints de jouer avec et combien toucheront-ils ? y-a-t-il eu un avis d’appel d’offres ou bien s’agit-il d’un contrat global touchant les équipes nationales qui doivent être équipées par PUMA ? Faut-il rappeler que la firme allemande a fait des bénéfices conséquentes sur les maillots des Verts durant le Mondial ? Sur les 65.000 ballons, 15.000 ont été réceptionnés et selon El Watan, les clubs vont recevoir 50 ballons. Des réponses s’imposent.

 

 

AFR : Babanda a été libéré par Raouraoua

ECONOMIE

Le président de la SSPA/ES.Sétif, Abdelhakim Serrar a déclaré à Liberté à propos de l'affaire du joueur Joel Moise Babanda que c'est finalement le gestionnaire de la fédération  algérienne Mohamed Raouraoua qui l'a libéré pour le compte de Coton Sport malgré l'opposition de son club employeur Chlef. Et dans le plus secret. Abdelhakim Serrar qui a consulté le site  ETMS de la FIFA ou figure toutes les informations des joueurs transférés a été surpris de découvrir que "le joueur Babanda Joël Moïse est légalement qualifié au Coton sport. Il dispose d’une autorisation signée par la chambre de résolution et litige de la FAF, me dire comment et pourquoi, je ne peux pas répondre à ces questions, dans la mesure où je ne dispose pas de tous les éléments me permettant de vous en dire plus. " Il souligne au passage le cas du joueur Karim Kaddour qui a signé à Sétif  pour deux années et qui joue à Bejaïa a aussi été libéré par la chambre de résolution et de litige de la FAF qui lui a donné l’autorisation de signer à Bejaïa.

 

Corruption : La FIFA demande des preuves à la FA

ECONOMIE

Le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke, a envoyé un courrier au président de la Fédération Anglaise de Football (FA), David Bernstein, dans lequel il demande, au nom de  la FIFA, à recevoir un rapport complet de Lord David Triesman (ancien président de la FA) portant sur les déclarations faites hier par ce dernier devant la Chambre des Communes, ainsi que toute les preuves documentaires à sa disposition en relation avec ces déclarations. Le Secrétaire Général de la FIFA a également envoyé une lettre au Sunday Times dans laquelle il demande au journal de fournir à la FIFA toute preuve relative à la documentation envoyée par le Sunday Times au parlementaire John Whittingdale.

Dans le courrier adressé à la FA, le Secrétaire Général de la FIFA a exprimé la grande inquiétude de la FIFA et de son Président quant aux récentes accusations remettant en cause l’intégrité de certains membres du Comité Exécutif de la FIFA eu égard à la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde de la FIFA 2018 et 2022. Il ajoute qu’afin de pouvoir analyser la situation en profondeur et avec clarté, FIFA demande à la FA de lui remettre un rapport complet de Lord David Triesman, au moyen duquel ce dernier justifierait ses déclarations et les accompagnerait de toute preuve documentaire à sa disposition.

De plus, le Secrétaire Général de FIFA a également demandé à la FA d’aider FIFA à obtenir les enregistrements/rapports parlementaires en relation avec les déclarations et témoignages effectués par Lord David Triesman devant la Chambre des Communes.

Dans le même temps, dans le courrier adressé au Sunday Times, la FIFA se réfère à un précédent échange de correspondance à l’issue duquel la FIFA avait compris que le Sunday Times avait remis à l’instance dirigeante du football mondial toutes les preuves documentaires en sa possession. Néanmoins, la FIFA demande au journal anglais de lui remettre dès que possible toute autre preuve qu’elle détiendrait et qui n’a pas été envoyée à la FIFA. En particulier, le courrier fait référence aux déclarations portant sur "un informateur qui avait travaillé pour la candidature qatarie", qui aurait fait des déclarations concernant le sujet dont il est question. (in FIFA)

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту