The News

TUN : Maaloul rejoint Al-Duhail (Qatar)

QATAR
Le sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maaloul (56 ans), a été nommé entraîneur du club qatari d'Al-Duhail. Il est à la tête de la Tunisie depuis avril 2017 et remplace Djamel Belmadi, que certaines sources annoncent à la tête de la sélection d'Algérie. Le club a précisé que Maaloul était déjà en route pour l'Autriche pour retrouver les joueurs, en stage d'avant-saison. La Fédération tunisienne réunit en urgence avait annoncé qu'elle acceptait la demande de Maaloul de mettre fin à son mandat. Le technicien a conduit la Tunisie en phase finale de Coupe du monde pour la première fois depuis 2006. En Russie, les Tunisiens ont gagné un match contre le Panama (2-1) et terminé troisième de leur poule après deux défaites contre l'Angleterre (1-2) et la Belgique (2-5).
 

UAFA : Le MC Oran pour la troisième place

C1 ARABE

L’USM. Bel Abbès s’est mise hors en course pour la troisième place du tournoi de l’UEFA devant le refus de son grand argentier, Okacha Hasnaoui de rembourser les 120.000 euros avancés par la FAF à la FIFA. Une somme qui a permis  au club de la Mekerra d’éviter la relégation. Dans le plan « B » du Bureau Fédéral de la fédération, présidé par Zetchi Kheïredinne, il y avait une petite préférence sur le choix de son représentant à la  troisième place du tournoi de l’UEFA. La défaite du MC. Alger devant la JS. Kabylie (1-3) semble avoir changé la donne et installe le MC. Oran en pôle position. Les algérois n’ayant pas pu détrôner les oranais du podium.
En vérité et en toute logique, les hamraoua méritent grandement de participer au tournoi. Ils possèdent tous les atouts. Ils sont le seul club a voir remporté le trophée de l’UAFA par trois fois et perdu une finale. Oran, la deuxième ville d’Algérie possède un aéroport international, des infrastructures sportives et hôtelières de grande qualité et un public populaire en or capable de prendre d’assaut les 50.000 places du stade Zabana. Et puis, il y a le problème de l’équilibre régional qui est une constante de la politique nationale, comme l’a rappelé un haut responsable. (IN BOTOLA)

 

UAFA : Ce sera ou l'USMBA ou le MCO

C1 ARABE

La FAF et l’UAFA se sont quittées bons amis. Pour l’essentiel, les vérités ont été dites. Pour le détail, deux équipes sont connus : L’ESS et l’USMA pour disputer la Coupe de la Ligue Arabe. Il reste à  designer une troisième équipe avant le tirage au sort qui aura lieu au mois de mai, certainement à Ryadh. L’USM. Belabbès tient toujours la corde mais il y a un mais… Les dirigeants de cette formation vont être convoqués au siège de la FAF à Dely Brahim pour discuter des modalités de remboursement de la dette qu’ils ont contracté vis à vis de l’instance fédérale. Celle-ci avait accepté de leur faire une avance pour leur permettre de régler un litige financier de 120.000 euros avec son ancien joueur  le Néerlandais d’origine congolaise Jessy Mayele. Une initiative qui ne pouvait pas éviter la défalcation de 6 points imposée par la FIFA mais qui sauvait le club d’une rétrogradation en L2 Mobilis. Au cas où, la FAF n’est pas satisfaite de la position de l’USMBA, ce sera le MC. Oran qui sera choisi. La ville d’Oran possède toutes les conditions exigées : un aéroport international, un stade (Ahmed Zabana) d’une contenance de plus de 40.000 places et d’une infrastructure hôtelière haut de gamme. Le sponsor n’a pas dit non. – (IN BOTOLA)

 

ALG : Algérie A' - Arabie Séoudite en mai

ARABIE SAOUDITE

Du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), on s'active pour boucler le programme complet de l'équipe nationale pour l'année 2018, notamment en matière de matchs amicaux. C'est ainsi, que pour le mois de mars les matchs face à la Tanzanie à Alger  et celui de l'Autriche à Graz sont déjà dans les tablettes, ainsi que celui du Portugal en juin en attendant le deuxième match contre un adversaire africain. Par ailleurs, l'équipe nationale des joueurs locaux sera appelée à disputer un match amical contre l'Arabie Saoudite en Espagne vers la fin du mois de mai. C'est la Fédération saoudienne de football qui a saisi la FAF officiellement pour cette rencontre. Celle-ci s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la sélection en prévision du Mondial 2018 en Russie.  La FAF a déjà donné son accord de principe pour cette rencontre qui ne se déroulera pas durant une date FIFA, d'où le choix de la sélection des joueurs locaux. – MALIK

 

AFR : Un oukaze qui met en danger l'UAFA

ARABIE SAOUDITE

Sans aucune concertation avec les fédérations nationales arabes affiliées, le Comité Exécutif de l’Union Arabe de Football (UAFA) a entériné une nouvelle formule de compétition (une de plus !), regroupant 32 clubs, sur invitation. (1). La méthode archaïque employée, à priori sectaire, sans aucune étude préalable, avec des arrières pensées rétrogrades, a fait bondir les techniciens arabes qui eux aussi n’ont pas été consultés. Plusieurs d’entre-eux ont dénoncé, ce qu’ils considèrent comme un oukaze, basée beaucoup plus sur la tentation de l’appât du gain, les règlements de compte, que sur les vertus de la balle ronde.

Cette compétition qui n’est pas inscrite dans le calendrier international du football mondial, chevauche selon le programme envoyé à la FAF, entre l’année 2018  (à partir de fin août prochain) et l’année 2019 (début mai) et les rencontres se disputent en aller-retour. Organisée au gré des années et des sponsors sous différentes formes (tournoi, championnat …), elle vient cette fois-ci, perturber les traditionnelles compétitions continentales d’Asie et d’Afrique, deux confédérations reconnues par la FIFA. Mais exceptionnellement, dit-on à Ryadh, au siège de l’UAFA.

Pour la CAF, soucieuse de protéger ses différentes manifestations sportives, si elle a, jusque-là, toléré la programmation de tournois amicaux, la couleuvre est trop grosse à avaler, même si elle est enrobée du sceau de l’exceptionnalité. Le risque est grand de voir l’institution présidée par Ahmad Ahmad retirer sa reconnaissance à l’instance arabe, n’admettant pas une  concurrence déloyale sur son continent. Et nul doute qu’elle le fera savoir. «Une telle initiative de l’UAFA est irresponsable. Elle ne peut que semer les graines de la division en Afrique», a indiqué par ailleurs, un membre influent de la CAF dont le siège est au Caire.

En Algérie, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a regretté « le comportement de l’Union arabe de football qui touche à la souveraineté de la FAF ». Et le président Zetchi Kheïrredine a immédiatement réagi pour demander de plus amples explications, sur le contenu de l’oukaze. Parallèlement, la Direction Technique National dirigée par Rabah Saadane a été sollicitée pour étudier le calendrier national et international de la saison prochaine. Et tout porte à croire, que le Bureau Fédéral ne donnera pas suite. Exceptionnellement, « comme à dit l’autre » ( sic) pour cette saison. - (in botola)

(1). La commission des compétitions de l’UAFA présidée par l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, a invité l’USMA et l’ESS, alors que dans l’ancienne formule, la FAF avait opté pour l’USMBA. A signaler que le MC. Oran a remporté trois fois, les compétitions de l’UAFA et perdu une finale. Un record qui n’a pas encore été battu. – BO.

 
Plus d'articles...
scatvids.club javvids.com shemalecuties.top