The News

Corruption - FIFA : Maradona plombe Blatter

LES EMIRATS

Au cours de la conférence de presse tenu à Dubaï où il entraîne le club Al-Wasi, l'ex-gloire du football mondial Diego Maradona a déclaré au sujet jeu de la réélection de Sepp Blatter ? «Moi, je ne soutiens personne mais j’aime le football. Je n’aime pas les corrompus et les corrupteurs et je ne les soutiens pas ». Diego Maradona a ajouté «Chaque jour, nous assistons à davantage de corruption et de manipulations concernant les matches. Les gens de la FIFA sont parmi les plus fortunés », a-t-il encore dit.

 



 

FIFA : Ben Hammam contre le boycott de l'Asie

BAHREÏN
(Envoyé spécial) - Le réformateur Mohammed Bin Hammam (62 ans), président de la Confédération asiatique suspendu par la Fédération Internationale des Fraudeurs (FIFA), a indiqué à l'AFP qu'il avait demandé aux délégués asiatiques de ne pas boycotter le congrès électif de la FIFA mercredi à Zurich.

Mis à jour (Mercredi, 01 Juin 2011 06:51)

Lire la suite...

 

FRA : Le Qatar achète Paris

QATAR
La vente du PSG au fond souverain du Qatar Investment Authority sera officialisée cet après-midi par Colony Capital, l'actionnaire principal du club parisien (95,8%). Le fond Qatari détiendra (70%)

Lire la suite...

 

FIFA : Le Moyen Orient soutient Ben Hammam

LES EMIRATS

Les plaintes de Mohamed Ben Hammam au sujet des procédures qui l’ont suspendu pour l’éliminer de la couse à la présidence de la Fédération Internationale des Fraudeurs (FIFA) ont trouvé écho au Moyen-Orient, où il bénéficie d'un fort appui. Les fédérations nationales et les chroniqueurs sportifs ont décrié la sanction, se plaignant d'injustice et montré à quel point elle semblait orchestrée par Blatter, afin qu'il demeure en poste.

Les journaux égyptiens ont été particulièrement durs envers le Suisse de 75 ans, qui cherche à obtenir un quatrième mandat à la tête de la FIFA.

Le quotidien Al-Dustour a dit que ben Hammam s'était «rendu à la tyrannie de Blatter». Al-Gomhuria parle du Suisse comme d'un «fin renard difficile à traquer» et l'a comparé au président déchu Hosni Moubarak.

Le vice-président de l'AFC, Youssouf al-Serkal, des Émirats arabes unis, un allié de la première heure de Ben Hammam, a dit ne pas croire aux accusations et les considère comme faisant partie d'un complot pour exclure la Qatari de la course.

«Je crois que ben Hammam a été maltraité, a-t-il déclaré. Ben Hammam est la personne qui aurait dû être élue à la tête de la FIFA pour marquer un changement.

«De la façon dont il a été traité, je crois que c'était injuste. Toutes ces allégations venaient de paroles rapportées. Il n'y a pas de preuve comme telle.»

Plusieurs au Moyen-Orient estiment que les droits de ben Hammam ont été bafoués puisqu'il a été suspendu avant qu'une décision ne soit rendue dans cette affaire.

Mis à jour (Mercredi, 01 Juin 2011 20:01)

 

ARS : Ziaya fait mentir Benchikha

ARABIE SAOUDITE
Le sélectionneur Algérien Abdelhak Benchikha ne veut pas de l'attaquant international algérien, Abdelmalik Ziaya. Mais celui-ci rend de grands services à son équipe l'Ittihad de Djeddah. Il a contribué au match nul décroché en déplacement face à Ennasr (3-3), au stade international à Riyad, en quart de finale aller de la Coupe d'Arabie Saoudite. Le joueur algérien a inscrit le premier but de son équipe sur penalty à la 44e minute. Les deux autres réalisations sont l'œuvre de Mohamed Rached (65e et 90e)

Mis à jour (Mardi, 31 Mai 2011 07:54)

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту