Newsfeeds

AFR- La CAF dément la nomination de Raouraoua

CAF

Le porte parole de la CAF a vivement réagi à la suite d'une soit disante nomination de l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua comme conseiller du président de l'instance africaine Ahmad Ahmad. Sur le ton de la dérision, il a déclaré " C'est encore une rumeur qui n'a aucun sens. Raouraoua fait partie du passé. C'est une blague". Dans l'organigramme de CAF, le Hadji Ahmad a nommé deux conseillers lors du Congrés de Manama. Il s'agit d'un chargé du juridique et d'un chargé de stratégie et de com".

 

UAF : Raouraoua, ambassadeur à la CAF ?

CAF

Décidemment, Rabah Madjer fait des jaloux. L’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua qui a conservé son poste au sein de l’Union Arabe de Football (UAF) et qui risque de le perdre dans les prochains mois, aurait proposé à celle-ci, la nomination d’un ambassadeur officiel chargé des relations avec la nouvelle gouvernance de la Confédération Africaine de Football (CAF), dirigée par le Hadji Ahmad Ahmad. Les Chouyoukh présidés par le Prince saoudien Turki Bin Khalid auraient approuvé cette initiative (tiré de l’histoire du cheval de Troie) qui prévoit même un siège au Caire, vu les bonnes relations actuelles qui existent entre l’Egypte et l’Arabie séoudite, principale pourvoyeuse de fonds de l’UAF. Le dossier pourrait être étudié par le Comité Exécutif  de la CAF qui le présentera (en cas d’accord) au Congrés pour adoption.

Toutefois, on croit savoir que Mohamed Raouraoua  est totalement «grillé» et n’a aucune chance que sa candidature soit agrée par les différentes organes de l’instance africaine. Il lui est reproché d’avoir été complice dans « l’amendement de la honte » qui accordait aux seuls membre du CE de se présenter à la présidence, durant l’ère Issa Hayatou. (Il a été d’ailleurs condamné par les urnes et remplacé par le Marocain Fouzi Lekjaa, lors du vote de l’AG à Addis Abeba). Un amendement qui a été balayé par les partisans de la démocratie sportive lors du symposium de Rabat. On croit savoir également que la CAF exigerait que l’ambassadeur n’ait pas été lié avec l’ancienne direction. En somme, un jeune dirigeant qui soit en phase avec la nouvelle orientation donnée par la nouvelle génération au pouvoir, au football africain. Et il y en a ! (IN BOTOLA)

 

MAL : Touré "Bavieux" à la Femafoot

MALI
Après des derniers mois très tendus et marqués par une suspension de la FIFA, depuis levée, la Fédération malienne (Femafoot) a élu  Mamoudou Touré dit "Bavieux" comme président. L’homme de 60 ans succède au général Boubacar Baba Diarra et effectuera un mandat de 4 ans. Il a obtenu 39 voix sur les 57 délégués puisque 18 se sont abstenus. L’autre candidat, Salaha Baby, avait finalement renoncé à se présenter en signe d’opposition.
 

CM : Mohamed Salah et l'Egypte au paradis

EGYPTE

L'Egypte attendait cela depuis 1990. Dimanche, les Pharaons ont validé leur billet pour le Mondial 2018 grâce à leur succès acquis dans les derniers instants du match contre le Congo dimanche (2-1) et à un doublé de sa star Mohamed Salah. Le joueur de Liverpool avait ouvert le score (62e) et a offert la victoire aux siens sur un penalty dans le temps additionnel (90e+5), après l'égalisation du Congo Brazzaville par Arnold Bouka Moutou à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

 

CM : Le Sénégal est à prendre au sérieux

SENEGAL
Mission accomplie pour le Sénégal ! Samedi, les Lions de la Teranga ont arraché la victoire au Cap Vert (2-0) à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires du Mondial 2018 pour prendre la tête du groupe D malgré un match en moins (à rejouer contre l’Afrique du Sud). Mais ce succès a été très long à se dessiner.
Maladroits dans la dernière passe, les hommes d’Aliou Cissé ont laissé la plus grosse occasion du premier acte aux insulaires, Rodrigues butant sur Ndiaye. Les Sénégalais ont ensuite poussé lors du second acte mais Baldé Keita a échoué face à Vozinha avant de voir Varela détourner son tir sur la ligne. Finalement, alors que les Lions étaient partis pour ne pas profiter de la défaite du Burkina Faso en Afrique du Sud (1-3), la délivrance est venue d’un duo inhabituel.
Après une frappe de Mbaye Niang, qui fêtait sa première cape, repoussée par le gardien adverse, le ballon a atterri sur le revenant Diafra Sakho, qui a ouvert le score dans le but vide (0-1, 82e). Quelques instants après un sauvetage adverse sur la ligne, Ndoye a ensuite fait le break d’un missile dans les derniers instants (0-2, 90e+3). La Russie se rapproche pour le Sénégal qui va maintenant devoir affronter l’Afrique du Sud à deux reprises en novembre.

Les Lions de la Teranga du Sénégal ont arraché la victoire au Cap Vert (2-0) à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires du Mondial 2018 et prennent la tête du groupe D, malgré un match en moins (à rejouer contre l’Afrique du Sud). La  délivrance est venue d’un duo inhabituel. Le revenant Diafra Sakho a ouvert le score (0-1, 82e) et Ndoye a fait le break d’un missile (0-2, 90e+3).

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту