Afrique

CAF : Ahmad Pour une transparence financière

CAF

Au cours d’un bref entretien téléphonique avec BOTOLA, le candidat à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad a annoncé que la campagne pour la conquête du siège du Caire est lancée. « C’est parti ! Mon programme est prêt, mon planning de travail également. Je vais prochainement organiser une conférence de presse pour dévoiler les principaux points de la réforme que je vais engager au niveau du football continentale ». Membre du CE de la CAF et président de la fédération malgache de football, Ahmad Ahmad a obtenu le soutien des pays du COSEFA qui regroupe 14 fédérations nationales. «Je ne suis pas seul. Il y a non seulement la zone de l’Afrique Australe qui m’apporte son aide (ndlr- 12 pays sur 14), mais également toutes les fédérations qui veulent du changement dans la gouvernance du football continental», a indiqué le candidat à la CAF qui participe activement à la vie politique de son pays en tant que sénateur. Ulcéré par la candidature de Ahmad Ahmad, qu’il considère comme un crime de lèse majesté, le Camerounais Issa Hayatou qui dirige la Confédération continentale depuis 1988 (soit huit mandats), comme un bien personnel, n’a pas manqué de réagir brutalement comme il l’a déjà fait avec l’Ivoirien Jacques Anouma (1). Il a enlevé à Madagascar l’organisation de la CAN des U17 pour la donner au Gabon.

LE PROGRAMME DANS LES PROCHAINS JOURS

Une décision inique qui a soulevé un tollé puis il a menacé le COSEFA des pires sanctions, si son président, le milliardaire zimbabwéen, Phillip Chiyangwa, venait à inviter les dirigeants des fédérations nationales à la fête qu’il comptait donner à Hararre. En revanche, Issa Hayatou ne s’est pas privé de se servir du site de la CAF pour annoncer le soutien que lui aurait apporté le président de l’Afrique du Sud. Devant une telle situation qui montre combien le Camerounais est paniqué, le candidat Ahmad qui ne cherche guère la confrontation, garde l’espoir de rallier « tous ceux qui croient en la démocratie sportive ». Il ne cache pas son ambition d’apporter de profonds changements basés sur la rénovation de l’instance continentale : « Je compte faire de la CAF, la maison de toutes les associations nationales ou les 54 pays seront concernés (par exemple) pour le recrutement du personnel. Une transparence financière draconienne sera imposée et je mènerai une lutte sans merci contre le pillage des jeunes talents dans notre continent », a souligné le candidat en dévoilant quelque peu les grandes lignes de son programme qu’il rendra public dans les prochains jours.

AB. LAHOUARI (IN BOTOLA)

(1) Hayatou et le CE de la CAF ont transgressé les réglements de l’instance continentale pour éliminer Jacques Anouma, alors membre du CE de la FIFA, le déclarant comme n’étant pas membre de leur organe, sous prétexte qu’il ne pouvait pas cumuler. Il avait commis le sacrilège de vouloir se présenter contre le Camerounais. –BO

 

AFR-C2 : La JS.Kabylie atomise le Monrovia

C2

La JS. Kabylie a atomisé le Monrovia Breweries (4-0, aller 0-3) et se qualifie pour le prochain tour de la Coupe de la CAF (C2). Disputant toutes les balles avec hargne, les Kabyles sont récompensés par un penalty sifflé par l’arbitre tunisien Djouadi, à la suite d’un cafouillage à l’intérieur des six mètres. Bouilaouidet le transforme imparablement. (1-0, 22e). Quatre minutes plus tard, c’est au tour de Berchiche de trouver la faille. (2-2, 26e). Six ans après sa dernière compétition continentale, le rêve d’une qualification se dessine.  Arrive alors la fameuse 62e avec Boulaouidet puis la merveilleuse 72e minute avec le remuant Mebarki qui inscrit le quatrième but, celui de la libération et de la qualification.

 

AFR-C2 : Le MC. Alger dominateur

C2
Le Mouloudia d’Alger a atomisé le club ghanéen de Bechem United FC (4-1) et  passe le premier cap du tour préliminaire de la Coupe de la CAF (C2). Les Mouloudéens ont joué avec le feu après avoir encaissé un but à l’heure de jeu par Akwasi (60e),  alors qu’ils menaient par deux buts grâce à une réalisation dès la première minute par Seguer et un coup-franc somptueux de Hachoud à la (43e).  Un dernier pressing dans les dix dernières minutes ont permis aux hommes de Kamel Mouassa de faire le break sur deux penalties consécutifs, le premier signé le capitaine Hachoud à l’issue d’une main du défenseur Abdoul (83e) et le second par le jeune Mansouri (88e) consécutif à une faute d’Asanuagi sur Karaoui.
 

AFR: La Supercoupe au Mamelodi

AFRIQUE DU SUD
Le Mamelodi Sundowns a empêché le TP Mazembe de remporter sa 4eme couronne en Supercoupe (1-0, 83e)) à Pretoria. En accrochant Kekana dans la surface de réparation , Mpeko a permis à Nascimento d'offrir un 2e sacre à l’Afrique du Sud 21 ans après celui des Orlando Pirates. Par ce succès, les Sud-Africains qui décrochent les 100 000 dollars de dotations versés par la CAF.
 

CAF : Patel et Jordan joue contre Ahmad

CAF

Deux fédérations réfractaires sur les quatorze de la COSAFA (le Conseil des Associations de Football en Afrique Australe) ont refusé de soutenir le candidat à la présidence de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad. Il s’agit de celle de l’Afrique du Sud qui est représentée par Dany Jordan (membre du CE de la CAF) et de celle du Seychelles représentée par Siketu Patel (Vice-président et financier de Issa Hayatou). Ces deux membres et certains autres du CE, dont l’Algérien Raouraoua III sont pour le maintien à la tête de la Confédération du Camerounais Issa Hayatou qui rempile pour un 8eme mandat. Cette fois-ci, il se trouve confronté pour la première fois depuis 1988 à un sérieux candidat. (IN BOTOLA).

 
Plus d'articles...