Weblinks

ALG : BOTOLA DANS LES KIOSQUES

MEDIAS

L’hebdomadaire algérien BOTOLA 100% Foot, revient sur la feuille de route pour combattre la violence qui s’est installée dans les stades du fait de l’incompétence de la FAF et de l’indisponibilité du cumulard Mohamed Raouaoua (CAF, FIFA, UAFA , UNAF ) d’y remédier. Les principaux papiers cernent « le pouvoir monarchique  de la FAF qui s’effrite », la reprise des compétitions avec « le foot après Ebossé », les infos inédites dans la 3eme MI-temps et avec « les chaines privées, une menace pour les Verts », une analyse du travail du sélectionneur  avec « Gourcuff, une discrète séduction »  et le départ ( à sa demande) de Belaïd Lacarne des commissions d'arbitrage de la FIFA, la CAF et l'UNAF. Un portrait du regretté arbitre Saïd Belqola. Enfin, la 4eme journée de la L1-Mobilis est commentée par les stats et un face-à-face Ziaya-Ouznadi. . Un numéro à lire et à faire lire !

 

TV : Pas de chaînes privées algeriennes

MEDIAS

A l’évidence, lorsque l’actuel gestionnaire du football Raouraoua III met l’accent sur le fait que des menaces de huis clos pèsent sur la sélection nationale en cas de débordement de ses supporters, il y a lieu de lui apporter tout le soutien nécessaire. Il a entièrement raison, non seulement parce que c’est vrai, mais également parce que c’est une question de civisme et il est important de respecter nos adversaires qui sont … nos invités. Mais là où il faut tirer la sonnette d’alarme, c’est lorsqu’il s’attaque à des télévisions privées qui semble-t-il, ont diffusé de « longues séquences » de la rencontre contre l’Ethiopie (2-1) à Addis Abeba. « Ce comportement met en péril l’avenir de notre équipe dans les éliminatoires de la CAN, la CAF ne passera pas sous silence un tel acte, et elle peut aller jusqu’à disqualifier la sélection du pays concerné », menace-t-il ? De quelle télévisions privées parlent-ils ? A l’exception de l’ENTV, toutes les autres ne sont pas de droit algérien. Ils bénéficient d’une autorisation spéciale pour ouvrir des Bureaux à Alger. Leurs journalistes locaux ou étrangers, travaillent avec des accréditations spéciales, comme ceux de France 24 ou de l’Agence France Presse, par exemple. Il serait plutôt bon de dégager toute responsabilité de l’Algérie, sur ce cas précis et, attirer l’attention de la Confédération Africaine de Football, organisatrice de la Coupe d’Afrique des Nations, du président Issa Hayatou et de Sporfive qui commercialise, ce grand événement. C’est là, le travail de la FAF. A moins que … - AS

 

ALG : Tour de vis à Alger selon Botola

MEDIAS

Pour des raisons obscures, il existe une rétorsion sinon une manipulation de l’information depuis le dramatique incident survenu au stade de Tizii-Ouzou. La convocation de Raouraoua III au ministère de la Jeunesse et des Sports est passée sous silence alors qu’elle represente un tournant décisif  dans les rapports qu’il doit entretenir avec l’autorité de tutelle. Il lui a été soumis une feuille de route qu’il doit respecter scrupuleusement. Un document qui va changer certaines dispositions des statuts de la FAF conçus sur mesure, durant trois mandats, pour empêcher les compétences nationales de servir le football national. Il y a cette lettre au président de la LFP, Mahfoud Kerbadj dans laquelle, il lui est demandé d’expliquer sa présence à l’Assemblée générale de l’UNAF, à Tunis, où il a remplacé Raouraoua III qui se trouvait en Arabie Séoudite alors que le football algérien était la cible de certains medias étrangers. Il y a cette note adressée aux services compétents pour qu’à l’avenir, aucun dirigeant représentant l’Algérie, aucune équipe nationale ni aucun club, ne puissent quitter le territoire national sans un ordre de mission de l’autorité de tutelle... D’autres décisions vont suivre et la sortie du ministre de la Justice et garde des sceaux, Tayeb Louh est un signal fort. « Tous les responsables qui n’ont pas pris les mesures de précaution seront poursuivis » à la suite de la mort d’Albert Ebossé. Ce message est adressé à tous ceux qui ont profité de la bienveillance et de la confiance de l’Etat pour ternir son image. Doit-on conclure que dorénavant, les règles du jeu en football sont algériennes et ne seront plus importées ? -

 

ALG : BOTOLA DANS LES KIOSQUES

MEDIAS

« Gare au Mali » barre la « une »  de l’hebdomadaire algérien BOTOLA, « 100% foot » pour annoncer la prochaine rencontre des éliminatoires de la CAN, des Verts, mercredi au stade Chaker de Blida avec un entretien de Yacine Brahim qui souhaite « enchaîner face aux Aigles » à la suite de la victoire contre l’Ethiopie .La feuille de route adressée par le MJS à la FAF pour endiguer la violence à la suite de la mort du camerounais Albert Ebossé.  Des infos inédites  sur la situation du football national sont en bonne place. Et un portrait en forme d’adieu de l’ancien gardien de but de l’équipe de la Liberté durant l’époque coloniale, Ali Doudou mort à l’âge de 87 ans mérite d’être lu. BOTOLA est à lire et à faire connaître

 

ALG : BOTOLA DANS LES KIOSQUES

MEDIAS

L’hebdomadaire sportif  algérien BOTOLA au cœur de l’actualité rend hommage à l’attaquant camerounais de la JS. Kabylie Albert Ebosse mort dans un stade à Tizi- Ouzou. Dans les infos inédites, l’IRM. Bel Abbès, ce petit club qui fait trembler la FAF et bien d’autres sujets à découvrir. La 3eme journée de L1 et L2 Mobilis est passée au microscope avec explosif  USMA-CRB et un face à face Djediat- Meftah. (elle a été reportée - ndlr). Le temps qui passe dresse un portrait de l’oranais Souilem Gnaoui, la première perle noire du football mondial. A lire !

 
Plus d'articles...