scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Weblinks

ALG : Pas de parachute doré pour Madjer

ECONOMIE

Contrairement à ce qui est dit ici et là, le contrat liant le sélectionneur national, Rabah Madjer et son staff (Meziane Ighil et Djamel Menad) à la fédération ne comporte aucune clause contraignante pour l’instance de Kheireddine Zetchi. En cas de départ ou de rupture de contrat les trois techniciens toucheront une indemnité équivalente à deux mois de salaire. Ce sont des règles en vigueur dans le monde entier qui ont fait dire à un membre du bureau fédéral que « la fédération peut se tromper mais apprend de ses erreurs et agit immédiatement dessus ». A l’évidence des personnes qui déshonorent au quotidien la profession de journaliste et qui sont entrés par effraction dans les rédactions sportives, sans aucune formation ont annoncé (même sur les plateaux TV), des sommes mirobolantes allant de 8 milliards illico, à une indemnité jusqu’à la phase finale de la CAN en 2019. Dans un tel contexte, ce n’est plus de la désinformation, c’est ni plus ni moins que de l’ignorance dont sont victimes en premier,  les lecteurs et téléspectateurs. – (IN BOTOLA)

 

ACNOA : Le complot contre Kalkaba échoue

MEDIAS

Le Camerounais Kalkaba Malboum a eu gain de cause dans l’affaire qui l’opposait à l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), portée au Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne par ses soins. De nouvelles élections ouvertes à tous seront organisées. Le TAS a également décidé que les sanctions contre Kalkaba Malboum doivent être annulées, et l’ACNOA est condamnée à lui reverser la somme de 8000 francs suisses (environ 4,5 millions de francs Cfa), pour compenser les dépenses engagées au cours du procès. La décision du TAS vient ainsi mettre fin à près de 12 mois de bataille juridique entre le camerounais et L’ACNOA. En rappel, la candidature de Kalkaba Malboum pour le poste de président de l’ACNOA avait été suspendue, par le Comité Exécutif, une manoeuvre grossière, au motif que les autorités camerounaises lui avaient apporté leur soutien.

Cette suspension avait permis à son rival, le Général ivoirien Lassana Palenfo, d’être réélu pour un 4e mandat, avec la complicité du président du COA, Mustapha Berraf propulsé à la tête de la commission d'éthique par un mode de désignation opaque. Dans la foulée, le Président du COA est sous le coup d’une procédure judiciaire devant le Tribunal correctionnel de Paris, pour propos mensongers à l’égard d’Alain Barbier, un de ses anciens partenaires, notamment, dans le cadre de l’Africa Village des JO de Londres 2012 où l’on note la disparition d’une grosse d’argent. Cette disparition d’argent au sein du mouvement olympique fait mauvais genre et le CIO s’en est lavé les mains, justifiant le fait qu’il n’est pas concerné par ce dossier. Le filet se resserre de plus en plus sur le Comité Exécutif de l’ACNOA qui risque de connaître le même sort qui a été réservé  à celui de la Confédération Africaine de Football et son président Issa Hayatou. –  (In Botola)

 

ACNOA : Palenfo dans les choux par le TAS

MEDIAS

Douze mois après les faits, le Tribunal arbitral du sport a annulé le résultat de l’élection à la présidence de l’Association des comités olympiques africains (ACNOA). L’Ivoirien Lassana Palenfo, réélu en mai 2017 pour un quatrième mandat, devra remettre son poste en jeu. Son rival, le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum peut continuer à rêver. Il avait été accusé par la commission exécutive de l’ACNOA grâce au travail de coulisse de l’Algérien Mustapha Berraf, de tentative de corruption et d’avoir utilisé pendant sa campagne l’aide et les ressources de son gouvernement. Le dirigeant camerounais est président de la Confédération africaine d’athlétisme.

 

 

ALG : AG constitutive de la LFP à Alger

MEDIAS

Une assemblée générale constitutive de la Ligue professionnelle de football (LFP) aura lieu au siège de la Fédération Algerienne de Football (FAF), le mardi 29 mai. La tenue de cette assemblée constitutive ne sera pas ouverte à la presse.

 

ALG : Zetchi insiste sur les audits

ECONOMIE

L’une des décisions prises lors du dernier bureau fédéral de la FAF, c’est l’installation d’une cellule d’audit et de contrôle de gestion au niveau de l’instance fédérale. C’est le président de la Commission des Finances, Rachid Gasmi et membre du BF, qui en a fait l’annonce à Sidi Bel-Abbès. Il faut dire que le président Kheireddine Zetchi a beaucoup insisté à ce que cet organe soit mis en place afin de mener les missions réglementaires pour lesquelles il est consacré, mais aussi de déclencher à tout moment une opération au niveau de n’importe quelle structure de la fédération (les Ligues, la CFA, le CTN de Sidi Moussa et autres). Ce n’est pas parce que la FAF est bien assise sur un bon matelas financier, qu’il faudra le dépenser à tort et à travers. Bien au contraire, le premier responsable de la Fédération, dont le bilan de l’exercice 2017, a fait ressortir une augmentation de la trésorerie, tient à instaurer une gestion saine et rigoureuse des deniers, d’autant que plusieurs projets de développement sont inscrits pour les trois prochaines années du mandat de Zetchi.

 

 
Plus d'articles...