scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Weblinks

ALG : Un match mixte entre internationaux

Eco/Medias - MEDIAS

Une grande première en Algérie. Pour célébrer comme il se doit, le 8 mars, la journée internationale de la femme dans le monde, l’Association des Anciens Internationaux (AAIF), en association avec la FAF et l’APC d’Hydra, ont organisé un match exhibition-mixte, au stade d’Hydra. Les anciens internationaux (hommes) et internationales ( femmes) ont joué ensemble devant un public ravi. Pour le président de l’AAIF, Ali Fergani,«cette initiative tend à encourager la pratique sportive chez les féminines.».

 

AFR : Le CAPS répond à l'AIPS-Monde

Eco/Medias - MEDIAS

A la suite de la lettre envoyée par l’AIPS-monde, signé par son président Gianni Merlo pour se plaindre de la création  de la Confédération africaine de la Presse (CAPS), son Conseil a réagi fermement par un communiqué. Il précise tout d’abord que les deux Présidents de la CAF et de la FIFA ne régissaient pas la profession de journalistes dans le monde et rappelle que « depuis plus de soixante ans, les nations africaines ont arraché leur indépendances souvent au prix du sang et de millions de martyrs. En recouvrant leurs libertés les nations africaines ont dans le même temps, affirmé leur liberté d’action, leur liberté d’expression, leurs libertés individuelles et leur liberté d’opinion. ». La CAPS souligne qu’en tant qu’ « Africains résolus à défendre nos droits clairement protégés par la déclaration universelle des droits de l’homme, et la charte sur les libertés fondamentales des Nations Unies, nous mépriserons désormais toute velléité hégémonique d’individus aventuriers d’un autre temps ou d’association visant à s’opposer à nos actions et nos projets légitimes.» Le Conseil de la CAPS estime que : « Non seulement , nous n’avons pas l’intention le moins du monde de renoncer à notre chère CONFEDERATION, mais nous allons au contraire intensifier nos actions, réunir tous les pays africains autour de cette belle idée et la faire connaitre dans le monde entier. C’est l’affirmation de notre réelle identité africaine.»

 

CAN : Le Cameroun reste optimiste pour 2019

Eco/Medias - MEDIAS
"Les inspecteurs ont assuré avoir été agréablement surpris par ce qu’ils ont vu en termes de préparation au Cameroun", a assuré un membre du Comité local d’organisation (Cocan) après la visite des infrastructure par les inspecteurs de la CAF . "Les inspecteurs de la CAF sont arrivés au Cameroun avec des préjugés ; des gens leur avaient fait croire qu’ils ne verraient rien au Cameroun. Grande a été leur surprise quand ils ont mis les pieds dans les stades déjà construits et dans les chantiers de ceux en construction. Grande a encore été la surprise quand ils ont inspecté les hôtels." Les inspecteurs rendront leur rapport dans les prochains jours au CE de la CAF et en cas de retrait de l'organisation de la CAN EN 2019, des pays ont déjà annoncé leur candidature.


 

CAF : Ahmad à l'investiture de Weah

Eco/Medias - MEDIAS

La prestation de serment du président élu du Libéria, George Manneh Oppong Ousman Weah, s’est déroulé au stade Samuel K. Doe de Monrovia, devant un parterre de personnalités, parmi lesquelles le président de la CAF, le Malgache Ahmad. Ce dernier était à la tête d’une délégation de la CAF qui a désertée le CHAN qui se déroule au Maroc. La délégation était composée de Kwesi Nyantakyi (1er vice-président), Constant Omari (2e vice-président), Kalusha Bwalya et Amaju Pinnick (membres du Comité exécutif) alors que la FIFA était representée par sa secrétaire générale, Mme Fatma Samoura.

 

CAF : Ahmad ne mesure plus ses propos

Eco/Medias - MEDIAS

Ancien président de l’OM et agent de joueurs, Pape Diouf a taclé le président de la CAF, Ahmad, pour ses propos qui ont visé à mettre la pression sur le Cameroun, pays-hôte de la CAN 2019. "Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt." a-t-il déclaré. Pour l’ancien président de l’OM, Pape Diouf,  le Malgache a eu tort de tenir un tel discours." je pense simplement que depuis qu’il est arrivé, Ahmad a eu l’imprudence, je dirais même l’insolence, de dire que le Cameroun n’était pas en mesure d’organiser une compétition avec quatre nations. C’est des choses qui ne se disent pas, et cela ne se dit pas à propos d’un pays auquel l’Afrique doit tant sur le plan de la reconnaissance mondiale", a déploré l’ancien agent de joueurs. Ce n'est pas la fois que Ahmad se fait rembrouer. Dernièrement il a tenu des props sidérants sur le choix de 10 marocains dans les structures de la CAF qui a fait dire à AB. Lahouari, journaliste infuent du football africain : "Si ça continue, on va regretter Issa Hayatou".

 
Plus d'articles...