EGYPTE

EGY : Aguire recruté apr les Pharaons

Afrique - EGYPTE
Le Mexicain Javier Aguirre (59 ans) a été officialisé au poste de sélectionneur de l’Egypte et succède à l’Argentin Hector Cuper.Un contrat de 4 ans et un salaire mensuel de 120 000 dollars sont évoqués avec la qualification au Mondial 2022.
 

EGY : Hector Cuper remercié

Afrique - EGYPTE

En poste depuis 2015, le technicien argentin Hector Cuper quitte son poste de sélectionneur de l’Egypte au terme de son contrat. La Fédération égyptienne (EFA) s'en est séparée a la suite des mauvais résultats lors du Mondial 2018  (3 défaites). Le technicien  a pourtant qualifié les Pharaons en Coupe du monde après 28 ans d’absence. Il a été également critiqué par les medias égyptiens à cause de ses choix défensifs.

 

 

EGY : Abou Hani Reda le grossier menteur

Afrique - EGYPTE

« Franchement, j’ai été surpris d’apprendre que l’Algé- rie n’a pas présenté de candidat pour les élections du Comité Exécutif de la CAF (...). J’ai posé la question à mon compatriote, le secrétaire général de la CAF, Amar Fahmy qui m’a con é que l’Algérie n’avait pas du tout envoyé de dossier de candidature à la CAF.» Ces propos du président de la Fédération égyptienne, Abou Hani Reda membre du Comex de la CAF, de la FIFA, de l’UCSA et de l’UAFA à une chaîne privée El Bilad –TV, à partir de Ryadh (Arabie Saoudite) où se tenait le congrès électif à la présidence de l’instance arabe, ont fait le tour des rédactions sportives. Certaines d’entre-elles connaissant le personnage, de trop sulfureux et sa proximité avec l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, ont senti le coup fourré et ne les ont pas exploités. D’autres, en revanche, ont une nouvelle fois, montré leur soumis- sion volontaire et leur animosité vis-à-vis de la nouvelle et jeune direction présidée par Zetchi Kheïreddine. Elles ne pardonnent pas le déboulonnage de leur mentor et la perte de leurs privilèges casse-croute. Tout comme, elles ne se retrouvent plus dans le nouvel état d’esprit qui anime le football algérien et des clubs comme le Paradou, l’USMA ou encore le CSC que nos voisins envient.

Du Caire, siège de la CAF, la réaction aux propos de Abou Hani Reda ne s’est pas faite attendre. Le secrétaire général Amr Fahmy a vite fait de se démarquer du mensonge éhonté de son compatriote. Malgré son jeune âge (il a de qui tenir : son grand père et son père ont occupé le poste bien avant lui), il a fait de brillantes études et possède toutes les compétences liées à la fonction. Il ne pouvait être que désolé devant une telle situation et pour cause: 1. Le secrétaire général de la CAF est tenu par les règles de con dentialité. 2. Aucun dossier n’a été rejeté. 3. La candidature algérienne et bel et bien arrivée au siège. 4. C’est le Comex qui doit se réunir le 10 janvier pour dresser la liste des candidats conformément à la réglementation. 5. Les candidats auront jusqu’au 2 de février pour se présenter devant leurs électeurs... Pour le reste, il ne faut pas être dupe. Si la FAF est visée, les véritables enjeux du scénario navet qui a été monté à Ryadh touche également le programme du nouveau président de la CAF, le Hadji Ahmad qui a mis  fin au cumul dans le sérail. Du coup, l’UAFA apparaît comme un cimetière des Eléphants. Voilà pour l’essentiel.

Usant de son droit légal, la FAF a saisi la CAF sur les allégations de l’Egyptien sans pour autant clore cette a aire. Elle pourrait porter l’a aire devant les Comités d’éthique des Hautes instances internationales du sport pour mettre  n à ses pratiques d’un autre âge. Car enfin, de quel droit, cet individu du football business, s’ingère-t-il dans les affaires du football algérien en déclarant au micro des invités de Raouraoua : tantôt que le président Zetchi Kheïreddine devrait se rapprocher de l’UAFA poussant l’outrecuidance jusqu’à présenter son absence comme un manque de respect (1), tantôt que le départ de son ami du monde des affaires (Raouraoua) a fragilisé l’EN... Bref, celui dont le nom apparaît dans le dossier du FIFAgate ne ferait-il pas mieux de s’occuper de ses affaires scabreuses ? Et plus particulièrement celle de l’enquête diligentée depuis le 14 septembre dernier par la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, sur les conditions de son élection au Conseil de la FIFA où il aurait violé les principes électoraux.

A l’évidence, le football égyptien mérite beaucoup mieux et les multiples attaques dont fait l’objet la FAF prouvent qu’elle est sur le bon chemin. Elle fait le bonheur de nos enfants en axant sa politique sur la construction des centres de formation et en délaissant la construction d’un coûteux hôtel dont les intérêts sont bien loin du football national. La messe est dite ! (IN BOTOLA)

(1)  La FAF était pourtant représentée au congrès de l’UAFA, par un membre du Bureau Fédéral, Rachid Gasmi.

 

CM : Mohamed Salah et l'Egypte au paradis

Afrique - EGYPTE

L'Egypte attendait cela depuis 1990. Dimanche, les Pharaons ont validé leur billet pour le Mondial 2018 grâce à leur succès acquis dans les derniers instants du match contre le Congo dimanche (2-1) et à un doublé de sa star Mohamed Salah. Le joueur de Liverpool avait ouvert le score (62e) et a offert la victoire aux siens sur un penalty dans le temps additionnel (90e+5), après l'égalisation du Congo Brazzaville par Arnold Bouka Moutou à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

 

FIFA : Enquête sur l'élection de Abou Hani Reda

Afrique - EGYPTE



La secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les conditions d’élection de l’Egyptien Hany Abo Rida au Conseil de la FIFA en mai dernier. Tout est parti des affirmations de l’ancien président de la commission de gouvernance de l’instance, Miguel Maduro, qui s’appuie sur des propos qu’il attribue au Camerounais Zelkifli Ngoufonja, candidat malheureux face à l’Egyptien. "(Ngoufonja) a affirmé qu’(Abo Rida) avait organisé une fête et avait rendu visite à d’autres délégations des autres fédérations. Si c’est vrai, ce serait une violation des principes sous lesquels les élections devraient avoir lieu", a indiqué Maduro.

 
Plus d'articles...