FIFA

AFR : Bouchamaoui et Omari entrent à la FIFA

Mondial/Can - FIFA

Le Tunisien Tarek Bouchamaoui et le Congolais Constant Omari Selemani succèdent à l'Algérien Mohamed Raouraoua et à l'ivoirien Jacques Anouma qui mettaient leur siège en jeu, au CE de la FIFA. Si Raouraoua ne se représentait pas, Anouma a perdu son strapontin puisqu’il n’a récolté que 20 voix contre 54 pour le Tunisien et 34 pour le Congolais. Ces deux derniers rejoignent Issa Hayatou et l’Egyptien Abo Rida. Leurs mandats s’achèveront en 2017 à la faveur d’une nouvelle répartition linguistique au sein de l’instance (un siège sera réservée au président de la CAF, puis les trois autres attribués à un membre anglophone, un arabophone et un francophone).

 

CMC : L'aventure de Sétif stoppée

Mondial/Can - FIFA

L’Entente Sportive de Sétif s’est inclinée devant Auckland city (1-0) et quitte la compétition la Coupe du monde des clubs après une seul match. Beaucoup trop timides et surtout dépassés physiquement, les Algériens ont plié sur un but de De Vries (52e) et n’ont jamais su revenir au score.

 

AFR : La COSAFA Boycotte la CMC

Mondial/Can - FIFA

Après la décision de la CAF de retirer l’organisation de la CAN 2015 au Maroc, qui a demandé son report en raison d’Ebola, et la disqualification des Lions de l’Atlas, c’est au tour du Conseil des associations de l’Afrique australe de football (COSAFA) de porter un nouveau coup à la FRMF, en refusant de répondre favorablement à son invitation pour assister à l’ouverture de la Coupe du monde des clubs.

 

AFR : Ces invités clandestins de la FAF

Mondial/Can - FIFA

Dans le flou permanent, le champion de la lutte des places au sein des instances internationales, Raouraoua III est en campagne pour un deuxième mandat au sein du Comité Exécutif de la FIFA. Avec ses douze années à la tête de la FAF et huit années à la  CAF, il a eu largement le temps de se constituer des réseaux, d’apprendre, de maîtriser et de peaufiner les techniques de ces élections. Ainsi, en plus de ses fréquents voyages à l’étranger, il a lancé son opération séduction en direction des présidents des fédérations africaines (1) et multiplié les largesses en invitant quelques uns, dans notre pays et en prenant bien soin  de les choisir par zone.

Quoi de plus normal direz-vous ? Soit. Mais ce qui anormal pour bon nombre d’observateurs, c’est le silence qui entoure leurs présences. Dernièrement au stade Tchaker, alors que Raouraoua III avait choisi de «bouder» la tribune officielle, ses invités accompagnés par le président de la LFP et celui de la Commission de Discipline (Kerbadj et Haddadj ?) ont été refoulés devant le salon VIP. Quoi de plus normal ? L’entrée dans cet endroit était assujettie à un badge spécial que la FAF n’avait pas sollicité auprès des services concernés. Mais le lendemain, la fuite de l’info organisée par Dely Brahim pour «salir» la parfaite organisation de la rencontre entre les Verts et l’Ethiopie (3-1) faisait  «tchouffa» ...

Cela dit, pour revenir aux invités «clandestins », aucun communiqué sur le site de la FAF ou celui de la LFP ne signale leurs arrivées et les raisons de leur séjour. Aucune réception n’est organisée. Dans ce contexte, où la transparence n’est pas au rendez-vous, les interrogations ne manquent pas. Qui paient leur séjour et celui de leurs familles ? Et si c’est la FAF, dans quel chapitre budgétaire y sont inscrits les frais généraux ? N’est-ce pas un abus de biens sociaux ? Pourtant, personne n’est contre la présence unique d’un représentant algérien au sein de la FIFA, de l’UAFA, de la CAF quand bien même, le cumul n’engendre que la médiocrité. Il suffit de le dire, c’est dans l’air du temps.

 

CMC : Sétif pourrait affronter le Réal

Mondial/Can - FIFA

A l’issue du sacre de L’Entente de Sétif en finale de la Ligue d’Afrique des champions, toutes les équipes qualifiées pour la Coupe du monde des clubs 2014 (CMC) sont désormais connues. Alors que la compétition va une nouvelle fois se dérouler du 10 au 20 décembre à Marrakech et Rabat, c’est le Moghreb Athlétic de Tétouan, champion du Maroc, qui va ouvrir le bal en défiant les Néo-zélandais d’Auckland City lors du tour préliminaire. Le vainqueur accédera aux quarts de finale, où l’attendra l’ES Sétif. De son côté, le Real Madrid n’entrera en lice qu’à partir des demi-finales et affrontera le vainqueur de l’opposition entre Cruz Azul et les Sydney Wanderers. Le club algérien pourrait affronter le Real en finale ou bien lors du match qu’organisera l’opérateur  téléphonique Mobilis qui est rappelons –le sponsor major de l’équipe nationale algérienne.

 
Plus d'articles...
darksside.com vrcosplayx/ many-vids.net