scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

FIFA

MON : El Amrani s'en remet au comité d'Ethique

Mondial/Can - FIFA

Le directeur général de la candidature Maroc 2026, Hicham El Amrani, n’a pas souhaité répondre aux attaques du président Donald Trump qui a menacé directement les pays qui ne voteraient pas en faveur de la candidature United 2026. Interrogé par Botola, El Amrani a déclaré : « Je ne peux, en tant que directeur de la campagne Maroc 2026, commenter ce type d’ingérences. Il y a des procédures, il y a un comité d’Éthique de la FIFA, c’est donc à lui de juger de l’opportunité de réagir ou pas à ce type de choses.» « En ce qui nous concerne nous nous acharnons à respecter les procédures et les étapes», précise également, le directeur général. Candidat malheureux à plusieurs reprises à l’organisation du Mondial, le Maroc souhaite capitaliser les défaites d’hier. « Ce n’est pas la première fois que nous nous portons candidats, nos défaites nous ont appris beaucoup de choses et la procédure d’attribution n’est surtout plus la même, puisque le vote passe par l’Assemblée Générale de la FIFA.» L’Assemblée générale sera composée de 207 membres votants. ( IN BOTOLA)

 

RDC : La FIFA suit l'affaire Constant Omari

Mondial/Can - FIFA

L'arrestation puis sa libération par les autorités de la RD. Congo DU Président de la Fédération congolaise (Fecofa), Constant Omari  dans le cadre d’une affaire de détournements de fonds présumés n'a pas laissé insensible la FIFA. "La FIFA suit la question de près et recueille des informations supplémentaires, mais n’a pas d’autre déclaration à faire à ce stade. D’autres informations pourront être divulguées au fur et à mesure que la situation évolue", a expliqué l’instance zurichoise au sujet de cette affaire. Le dirigeant congolais occupe également les fonctions de vice-président de la CAF et de membre du Conseil de la FIFA.

 

CM : Six arbitres africains pour la Russie

Mondial/Can - FIFA

Six africains chez les arbitres centraux et 10 assistants font partie des 36 arbitres de champ et des 63 assistants qui officieront durant le Mondial organisée du 14 juin au 15 juillet prochains en Russie, a annoncé la FIFA. Les 6 arbitres principaux africains sont : le numéro un continental l’Algérien Mehdi Abid Charef, le Sénégalais Malang Diedhiou, l’Egyptien Ghead Grisha, le Gambien Bakary Gassama. le Zambien Janny Sikazwe et l’Ethiopien Bamlak Tessema Weyesa.
Le continent dispose de plus de représentants qu'au Brésil 2014, où on comptait trois arbitres africains "titulaires" et deux en soutien. Cette augmentation est logique puisque le nombre d’arbitres retenus a lui aussi augmenté. On compte également 10 arbitres assistants venus d’Afrique : le Marocain Redouane Achik, le Soudanais Waleed Ahmed, le Burundais Jean Claude Birumushahu, les Sénégalais Djibril Camara et El Hadji Malick Samba, l’Angolais Emiliano Dos Santos, l’Algérien Abdelhak Etchiali, le Tunisien Anouar Hmla, le Kényan Marwa Range et le Sud-Africain Thusi Siwela.

 

AFR : Abu Hani devant le Comité d'Ethique FIFA

Mondial/Can - FIFA
La Fédéeatn algérienne de Football (FAF) saisirait le Comité d'Ethique de la FIFA et de la CAF contre Abou Hani Reda, membres du Comex des deux instances internationales. pour ingerance dans les affaires d'une fédération nationale et pour avoir violé le droit de réserve. Abou Hani Reda fait déjà l'objet d'une enquête de la FIFA sur son élection du Comex.
 

CM (Dames) : La Guinée Equatoriale exclue

Mondial/Can - FIFA
La Commission de Discipline de la FIFA a exclu l’équipe nationale de Guinée équatoriale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ (en cas de qualification) et infligé une amende de CHF 100 000 à la Fédération de Football de Guinée équatoriale pour avoir aligné des joueuses inéligibles dans le cadre de la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football féminin, Rio 2016 (cf. art. 55 du Code disciplinaire de la FIFA) ainsi que pour l’utilisation de documents faux et falsifiés par deux joueuses (cf. art. 61, al. 4 du Code disciplinaire).
La décision de la Commission de Discipline fait suite à une enquête approfondie menée après les sanctions initiales imposées en avril 2016 à la Guinée équatoriale. La Commission de Discipline a notamment considéré que les dix joueuses nommées ci-après, qui ont toutes participé à la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football féminin, Rio 2016, n’étaient pas éligibles en équipe nationale féminine de Guinée équatoriale :
0 false 21 18 pt 18 pt 0 0 false false false

Incroyable mais vrai !!! La Commission de Discipline de la FIFA a exclu l’équipe nationale de Guinée équatoriale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 (en cas de qualification) et infligé une amende de 100 000 francs suisse à la Fédération de Football de Guinée équatoriale pour avoir aligné dix joueuses inéligibles dans le cadre de la compétition préliminaire du Tournoi Olympique de Football féminin, Rio 2016 (cf. art. 55 du Code disciplinaire de la FIFA) ainsi que pour l’utilisation de documents faux et falsifiés par deux joueuses (cf. art. 61, al. 4 du Code disciplinaire).

 
Plus d'articles...