ALGERIE

ALG : Plus de limitation des effectifs

Maghreb - ALGERIE

Encore une fois, en prévision des prochaines élections de la FAF, Raouraoua III - qui prépare son quatrième mandat et dont il est le seul à connaître la date -  a chargé le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj d’annoncer que la limitation à 22 joueurs des effectifs des clubs des championnats des deux L1 et L2 Mobilis sera annulée dès la saison prochaine pendant laquelle chaque club sera libre d'enregistrer autant d'éléments qu'il voudrait. Une décision qui a été prise, une nouvelle fois, sans consulter les principaux acteurs : les présidents de clubs de la L1 et L2 Mobilis et sans aviser le Conseil d’administration. Le président de la LFP à la suite de cette information en a profité pour jeter l’anathème sur les clubs, source pour lui, de tous les problèmes. « Toutes nos tentatives d'aider les clubs à arriver à prôner une gestion financière rationnelle ont été vouées à l'échec. Même lorsque leurs présidents se sont entendus pour plafonner les salaires des joueurs, ils se sont vite rétractés », a-t-il  déclaré. Réponse d’un président de club : « Il a fait dans l’agitation. Il a fait son beurre qu’il parte ! » - IN BOTOLA

 

ALG : Des virements pour les joueurs

Maghreb - ALGERIE

Sept années après l'instauration du professionnalisme, La fédération algérienne gérée par Raouraoua III depuis trois mandats a enfin demandé à la Ligue professionnalisme d'exiger des 32 clubs de payer chaque mois leurs joueurs par virement bancaire ou postal.  "Les salaires doivent être versés par les clubs aux joueurs mensuellement par virement bancaire ou postal. Le paiement en espèce est strictement interdit", précise un communiqué de la Ligue du football professionnel (LFP).

 

ALG : Hannachi met dehors les experts

Maghreb - ALGERIE

Mahfoud Kerbadj le serviteur de Raouraoua III à la LFP a une nouvelle fois raté une superbe occasion de se taire au lieu au lieu de s’en prendre au président de de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi. Celui-ci a posé un problème majeur concernant la représentativité des clubs au sein de la LFP. Et il a raison. Ce que Hannachi a voulu dire, c’est que les clubs doivent être non seulement majoritaire au sein du Conseil d’administration mais qu’en plus, il n’est plus question de faire participer des experts (Guellil et Mani Saada) imposés par Raouraoua III comme représentants de la FAF, alors que la nouvelle loi sur le sport les a exclus. Un membre du Bureau Fédéral peut, à la rigueur y siéger, mais pas un expert.

Aujourd’hui, c’est la Ligue nationale qui traite les affaires courantes de la Ligue Inter Régions. Une décision qui n’a rien d’innocente. Elle fait partie du plan de Raouraoua III d’annihiler toute contestation, afin de pouvoir se retrouver comme candidat unique, pour son quatrième mandat à la tête de la FAF. Il est le seul à connaître la date exacte de l’assemblée générale élective et il ne la divulguera non pas en fonction des statuts de la FAF, mais en fonction de ses intérêts personnels. Aujourd’hui, il est le seul à connaître les critères à remplir pour candidater, cela relève du «secret » et, la commission de candidature qu’il a installée est aux abonnés absents. La mise en conformité de la loi du sport par la FAF a été une énorme farce. Les élections seront une bouffonnade. A moins… - AB. LAHOUARI (In BOTOLA)

 

ALG : Trois matchs sur huit à huis clos

Maghreb - ALGERIE

Trois matchs sur huit de la deuxième journée du championnat d'Algérie de L1 Mobilis se sont déroulés à huis clos. Cette sanction est devenue l'arme fatale de la fédération Algérienne de football dirigée par Raouraoua III qui n'arrive plus à solutionner le problème de la violence qui régit dans le stade. La Direction générale de la Police (DGSN) ont mis cette saison la FAF devant ses responsabilités el lui demandant de régler le problème des stadiers conformément aux directives de la FIFA. La Police a décidé de se retirer progressivement des tribunes.

 

ALG : Inoubliable Fenoun !

Maghreb - ALGERIE

Comme les Mousquetaires, ils ne sont plus que quatre : Nair Larbi, Tahar, Cheraka et Kechache de la glorieuse USM. Oran. Car le cinquième, Fenoun, a tiré sa révérence jeudi dernier à l'âge de 88 ans. Tout comme à l'enterrement  de "Tchengo" Boudjellal, il y avait la grande foule au cimetière Ain-Beida d'Oran, pout y accompagner à sa dernière demeure celui que les spécialistes ont surnommé  Little Big Man (le petit grand homme), l'inter-droit de la fameuse équipe de l'USMO 1948-1956 et de la sélection d'Oranie.

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту