Weblinks

ALG : Raouraoua vulgaire, menace la presse

Eco/Medias - PRESSE

Le cumulard de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua a traité de noms d'oiseaux un journaliste de la radio publique (chaine 2) et l’a fait sortir de force de la cabine (réservé à la chaine 2) du stade de Chaker avant le match contre Algérie-Libye (2-0). Puis, il a installé un employé de la fédération chargé des statistiques. Non content de cette agression verbale contre le journaliste, le cumulard Mohamed Raouraoua s’est adressé, menaçant, aux  journalistes présents des différents organes de presse : « si jamais vous écrivez quelque chose vous aurez à faire à moi ». Les journalistes présents qui ont assisté à la scène et qui n’ont pas réagi sont indignes de cette profession et leur tour viendra.

 

ALG : un candidat "unique" fuit l'AG

Eco/Medias - PRESSE

Après l'épisode du Mouloudia d'Oran et de la LRFO, la révolte continue à gronder dans les assemblées générales électives devant les coups de force orchestrés par le cumulard de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua pour imposer ses sherpas. A Chlef, le président -candidat unique de la Ligue, Ahmed Mezrig, a fui la salle devant des membres en furie qui ont refusé le diktat venu d'Alger. D'autres ligues ont exigé le départ du cumulard.

 

ALG:El Watan et la transparence selon Blatter

Eco/Medias - PRESSE
Le commentateur d'El Watan, Yazid Ouahib, tire à boulets rouges sur la FIFA de Blatter qui fête son 108e anniversaire de la FIFA.

Lire la suite...

 

CIV : L' AJSCI signe un partenariat avec Rodis

Eco/Medias - PRESSE

L’association des journalistes sportifs de Côte d’Ivoire (AJSCI) présidée par Coulibaly Vamara a procédé à la signature d’un partenariat avec la société Rodis, en vue de permettre à l’association de bien mener ses activités plus particulièrement la prise en charge ses membres pour la CAN 2013, prévue en Afrique du Sud.

 

ALG : Allik charge la FAF et les arbitres

Eco/Medias - PRESSE

Dans un interview accordé au quotidien sportif Le Buteur, l'ex-président de l'USM. Alger Saïd Allik a pointé du doigt les arbitres et la FAF : «Nous avons de bons arbitres, mais selon ce que j’ai constaté, quand ils arbitrent en Algérie, ils commettent beaucoup de fautes. Si un jeune les commet, on peut lui pardonner, mais quand c’est un arbitre international, je crois que c’est pour casser un club. La FAF, quand elle veut casser un club, elle use de cette manière. El Harrach méritait d’aller en finale, mais l’arbitrage l’en a privé.» Des révélations connus de tous.

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту