Weblinks

EGY : Le Saoudien Turki achète Pyramide FC

Eco/Medias - INTERNET

Le football égyptien est dans la tourmente. Pour la première fois de sa longue histoire, un club (et ses biens immobiliers dont un hôtel) aurait été acheté par un étranger en l’occurrence, le ministre de la Jeunesse et des Sports saoudien et président de l’UAFA, Turki Al Alshikh. Ce club, Pyramids FC qui évolue en Ligue nationale et basé à Assiout aurait été coûté la bagatelle de 60 millions de dollars. Cette nouvelle saison, il a recruté à tire- larigot des joueurs notamment brésiliens et siphonnés des anciens d’Al Ahly. Pour les supporters ahlaouis dont le club mythique vit des subventions de l’Etat comme tous les autres, il s’agit d’une concurrence déloyale à relent politique.

Le budget consacré par le propriétaire de Pyramids fait plus de dix fois, celui de leur club ou bien celui de Zamalek qui sont les plus populaires d’Egypte et du Caire. De plus, le président de l’UAFA aurait financé en sous-main, pour 15 millions de dollars, la candidature du nouveau président d’Al Ahly, l’ex-international Mahmoud Al-Khatib Khatib dit «Bibo» dans le but de s’accaparer par la suite du club. Toutefois, devant la levée de boucliers de l’opinion politico-sportive, il aurait été contraint d’abandonner ce projet. A signaler que le championnat égyptien qui vivait à huis clos pourra accueillir 5000 spectateurs. Un chiffre fixé par les autorités politiques pour éviter les provocations dans les stades. (In BOTOLA)

 

ALG : Un crachat qui coûte cher

Eco/Medias - INTERNET

Le joueur du CRB Dar-Beïda (DNA/ Groupe Centre), Badache Hamza a écopé d’une suspension d’une année ferme par la Commission de Discipline de cette instance après les incidents ayant émaillé la fin du match contre l’US Béni Douala, le 16 décembre. Le joueur en question, qui a été auditionné ainsi que ses dirigeants a été coupable de «crachat et voies de fait à officiel de match sans lésion corporelle en fin de partie». Le joueur fautif devra également s’acquitter d’une amende de 40 000 DA.

 

MAG: L'ardoise salée de Raouraoua à l'UNAF:

Eco/Medias - INTERNET
Une autre patate chaude pour le Bureau Fédéral de la FAF et son président, Zetchi Kheïredinne. L’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua n’a pas payé durant cinq années, la quote-part annuelle de l’instancé fédérale auprès de l’Union des Associations Nord Africaine de Football (UNAF) qui est de 30.000 euros. Pour le Comité Exécutif de cette structure, c’est l’une des raisons pour lesquelles, ils n’ont pas pu réaliser les programmes annuelles notamment celui de la formation. Le comportement de l’ex-gestionnaire est lié au fait qu’il n’a pas « digéré»  que les associations nationales des pays voisins, rejettent  un amendement qui aurait mis fin au turn over pour la présidence de l’UNAF. Cette manière de procéder a isolé la FAF et signé le grand retour du Maroc au sein de la CAF lors de l’assemblée générale élective. – (In BOTOLA)
 

ALG : Raouraoua aurait démissionné

Eco/Medias - INTERNET
Selon le site qatari "Al-Kora", l'actuel président de la FAF, Mohamed Raouraoua aurait démssionné pour "raisons de santé". Il laisserait le soin au Bureau Fédéral "fantôme" de la fédération de régler le problème de l'entraîneur Georges Leekens. Mohamed Raouraoua III aurait quitté Franceville au Gabon où il était pour le compte de la CAF pour rejoindre un hôpital parisien. L'équipe nationale algérienne est pratquement éliminée de la CAN où elle était donné favorite
 

AFR : MEILLEURS VOEUX 2017

Eco/Medias - INTERNET
La rédaction sportive de botola adresse ses meilleurs voeux de bonheur et de santé à tous ses fidèles lecteurs.
 
Plus d'articles...
darksside.com vrcosplayx/ many-vids.net