AFR : Hayatou, le Bokassa du football

Eco/Medias - ECONOMIE

Le président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou, en éliminant son adversaire l’Ivoirien Jacques Anouma s’est fait candidat unique pour l’élection á la tête de cette organisation, prévue en mars prochain. Il en est à son 7eme mandat. En l’absence d’une réaction de l’Union Africaine et d’une Haute autorité du sport continentale, le Camerounais impose son dicktat depuis 25 ans sur l’instance africaine. Le putsch du Camerounais est une insulte envers la jeunesse qui appelle à des réformes profondes et une lutte contre la corruption qui gangrène la CAF.

Une tentative du Liberia pour revenir sur les dispositions antérieures, a été rejetée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui s’est montrée incompétente. Le président de la fédération libérienne, Hassan Musa Bility qui a porté l’affaire devant le TAS est candidat au poste de membre du bureau exécutif de la CAF pour le compte de la zone ouest B. Idem pour le président du comité d’organisation de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, Danny Jordaan. Ecarté de la course á la présidence de la CAF, il est candidat au poste de membre du bureau exécutif de l’institution pour la zone sud. Mais déjà les chiens de garde d’Issa Hayatou ont menacé tous ceux qui leur apporteront leurs voix.

 

 
микрозайм на карту