CAN : Cris d'alarme du Pdt du COCAN

Mondial/Can - CAN 2013

Le président du comité d’organisation de la CAN 2013 (Afrique du Sud), Nonkonyama Mwelo,a invité les instances dirigeantes du football à trouver une solution au conflit entre les clubs et les sélections africaines. Intervenant après la décision de plusieurs stars du football africain de se consacrer à leurs clubs au détriment de leurs équipes nationales qualifiées en Coupe d’Afrique des nations, le dirigeant sud-africain a déclaré à la BBC qu’il est temps de sévir à ce sujet.

‘’Il est temps pour tous les dirigeants de football, à travers le monde, de lutter et déraciner ce fléau, d’une lutte d’influence entre les clubs et les sélections’’, a-t-il dit, appelant la FIFA, la CAF et l’UEFA à s'approprier ce combat. Après le capitaine sud-africain, Steven Pienaar, et le Ghanéen Michaël Essien, qui ont décidé de ne pas prendre part à la prochaine CAN, c’est le Togolais Emmanuel Adebayor qui a annoncé son forfait.

Le capitaine des Eperviers, à travers ce boycott, a voulu dénoncer le comportement du président de la Fédération togolaise de football (FTF), qui n’aurait pas versé de primes aux joueurs lors de leur victoire en match amical 1-0 contre le Maroc, le 14 novembre dernier. Qualifiant ces joueurs d’égoïstes, il a laissé entendre que ces footballeurs ne feront pas long feu, parce que les ancêtres ne sont pas contents de leur comportement.

En décriant ce comportement, le président du COCAN sud-africain craint certainement pour les spectateurs de la prochaine phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), prévue du 19 janvier au 10 février prochain. Téléspectateurs assidus du championnat anglais, les supporters sud-africains pourraient traîner les pieds pendant la CAN, avec les absences des stars Adebayor (Tottenham, Togo), Essien (Real Madrid, Ghana) et Pienaar (Everton, Afrique du Sud) qu’ils suivent régulièrement.

 
микрозайм на карту