CAF : Une République bananière (M. Faouzi)

Eco/Medias - MEDIAS

El Hadj Mohamed Raouraoua a réussi son coup …tordu avec la complicité de sa majesté Hayatou 1er.

Celui-ci a lancé, le 3 septembre, sa meute de chiens de garde à l’assaut des délégués à l’assemblée générale de la CAF réunie à Mahé, Seychelles. Harcelés, ou tout simplement passifs, 44 représentants de fédérations nationales ont voté pour l’amendement aux statuts qui limite désormais la candidature à la présidence de la CAF aux seuls membres du comité exécutif disposant du droit de vote !

Une belle entorse à toute règle démocratique doublée d’une escroquerie morale que la nouvelle disposition qui transforme le CE en politburo à la nord- coréenne et la CAF en république bananière. Hayatou, seigneur féodal s’il en est un et apprenti dictateur se débarrasse de deux rivaux potentiels : l’Ivoirien Jacques Anouma, pourtant membre depuis 2006 du CE de la FIFA et le Sud-africain Danny Jordan, organisateur du Mondial 2010. Il assure du coup sa réélection en 2013. Un sixième mandat sera pour lui synonyme de 29 ans de règne, soit plus que le règne moyen des dictateurs en Afrique ! Pitoyable que le sale boulot ait été fait par un Algérien.

(ndlr-Selon les informations recueillis auprès de Me Senghor, juriste africain reconnu mondialement, Anouma est toujours en course pour la présidence de la CAF)

 
микрозайм на карту