BEN : Anjorin Moucharafou défie la justice

Eco/Medias - MEDIAS

Selon Beninsite Anjorin Moujarafou continue de défier la justice de son pays qui représente le troisième pouvoir. Voici le texte integral.

"Au-delà de l’annulation de la passation de service entre Anjorin Moucharafou et Victorien Attolou par le gouvernement béninois peut-être du manque d’informations sur la crise de la part du Chef de l’Etat ou peut-être à cause des intérêts des uns et des autres, c’est la personne du président Anjorin Moucharafou qui est en conflit avec la justice béninoise. En envoyant très intelligemment les clés de la fédération au ministre des sports, le camp Attolou non seulement respecte la décision du conseil des ministres mais aussi et surtout montre qu’il ne s’accroche pas au football.

A contrario, Anjorin Moucharafou et ses hommes s’installent confortablement dans ce qu’on peut désormais appelé « les œufs pourris ». Contre vents et marées, Anjorin Moucharafou ne veut pour rien au monde lâcher l’institution. Ce faisant consciemment ou inconsciemment, il défie la justice de son pays. L’annulation par le conseil des ministres de la passation de service entre les deux challengers n’arrête pas la procédure judiciaire qui est en cours. En effet, le conseil des ministres n’est pas un organe juridique qui peut s’immiscer dans une décision de justice pour l’annuler. Donc fort de leur pouvoir, les magistrats peuvent balayer du revers de la main cette décision du gouvernement continuer la procédure.

Comme aussi une décision de justice n’est pas une denrée périssable de si tôt, le pouvoir judiciaire peut toujours rouvrir le dossier dans années après le règne de ceux qui le protègent actuellement. En ce moment, il sera seul devant le fait accompli. Parce que l’attitude de l’actuel ancien-nouveau président frise le mépris pour un démembrement de l’Etat béninois. Dans ces conditions, les magistrats ne se laisseront pas faire de peur de créer une jurisprudence préjudiciable au troisième pouvoir au Bénin."

 
микрозайм на карту