ALG : El Watan, le TAS et Ksar Chelala

Eco/Medias - MEDIAS

Selon le quotidien El Watan, la ville de Ksar Chelala a vécu lundi des moments de joie intense à la suite de l’annonce du verdict du Tribunal algérien de règlement des litiges sportifs (TAS) qui a infirmé la décision rendue le 29 avril 2012 par la commission de recours de la Ligue régionale de Blida. Rappel des faits. Le 13 avril 2012, le Chabab Riadhi Ksar Chelala (CRBC) a formulé des réserves sur la participation de deux joueurs de Ouled Yaïch à la rencontre CRBC-IRBOY, qui étaient suspendus à la date de la rencontre.

La commission de discipline et la commission de recours de la ligue de Blida ont toutes les deux débouté le club plaignant au motif que les joueurs, objets des réserves, étaient régulièrement qualifiés pour participer à la rencontre indiquée. Les deux instances juridictionnelles de la ligue de Blida ont fait une lecture étonnée de la mesure d’amnistie décidée par la FAF le 27 mars 2011 à An- naba qui indique : «Les mesures d’amnistie concernent les sanctions en vigueur à la date du 27 mars 2011 (incluse), à savoir les aver- tissements et les suspensions à temps ou de nombre de matchs.» Les documents officiels de la ligue de Blida attestent que les deux joueurs de Ouled Yaïch ont été sanctionnés le 29 mars 2011 «alors que le contenu de la mesure d’amnistie précise bien qu’elle ne concerne que les sanctions qui ont été jugées par les commissions disciplinaires à la date du 27 mars 2011».

Comment est-il possible que les commissions juridictionnelles de la ligue de Blida aient tapé à côté de la plaque ? Heureusement pour Ksar Chelala, le Tribunal algérien de règlement des litiges sportifs (TAS) est là pour rendre la vraie justice. Cette affaire est un grave désaveu à la ligue de Blida et à ses semblables qui pensent pouvoir agir en toute impunité et rendre des décisions scandaleuses. Le TAS «somme la ligue de Blida de prendre toutes les mesures utiles et nécessaires pour rétablir le CR Ksar Chelala dans tous ses droits», c’est-à-dire lui donner gain du match et surtout le faire accéder en division régionale une.

La ligue de Blida est éclaboussée par de nombreuses affaires de ce type. Le TAS a infirmé la décision de la ligue rendue dans l’affaire des réserves introduites par l’acadé- mie de l’Arbaâ. Une troisième est en voie de règlement au niveau de la même juridiction. Il s’agit de celle de Oued Fodda (ORBOF), Régionale une. Cette affaire est un scandale sans pareil que la ligue de Blida a escamoté. Heureusement que le Tribunal des règle- ments des litiges sportifs est là pour réparer toutes les injustices commises par les ligues. Affaire à suivre. Yazid Ouahib

 

 
микрозайм на карту